CMT : 490 040 actions mises en vente du 19 au 23 mai au prix de 613 DH

Les souscriptions seront ouvertes chez Attijariwafa bank, BMCI et Upline Securities. 50% de l’offre est destinée au grand public.
La valorisation de la société tient compte d’une décote de 9,9%.
L’objectif de l’opération est, entre autres, d’alléger l’endettement de la société par le remboursement d’un prêt contracté auprès d’Attijariwafa et BMCI.

Le secteur minier coté à la Bourse de Casablanca va accueillir un nouvel opérateur. La Compagnie minière de Touissit (CMT), deuxième société minière au Maroc après Managem, a en effet annoncé son introduction en Bourse par cession de 33% de son capital.

L’opération se déroulera du 19 au 23 mai 2008 et porte sur 490 040 actions qui seront cédées au prix unitaire de 613 DH, soit un montant global d’un peu plus de 300 MDH. Les titres seront en vente chez Attijariwafa bank, BMCI et Upline Securities qui pourront procéder à une clôture anticipée de l’opération le 20 mai.
Ce qu’il y a de particulier dans cette offre publique de vente, c’est que le management de CMT a décidé de satisfaire au maximum la demande du grand public.

En effet, le type d’ordre 2, qui est destiné exclusivement aux personnes physiques, résidentes ou non, porte sur plus de 50% des actions offertes et 16,52% du capital, soit plus de 245 280 titres. Les souscripteurs dans cette catégorie doivent émettre des ordres ne dépassant pas les 250 actions chacun (153 250 DH).

Le type d’ordre 1 est réservé, comme le veut la pratique, aux salariés de la société et porte sur 1,30% du capital, soit 3,95% de l’offre (19 340 actions). Concernant le type d’ordre 3, il est destiné, lui, aux personnes morales, de droit marocain ou étranger, émettant des ordres pour un maximum de 4 900 actions. 5,28% du capital de CMT sera réservée à cette catégorie, ce qui correspond à une offre de 78 406 actions.

Quant au type d’ordre 4, il porte sur 30% de l’offre (147 012 titres), soit près de 10% du capital, et sera destiné aux OPCVM, aux banques et aux investisseurs institutionnels.

Notons que, pour tous les types d’ordres, l’attribution des actions se fera par itération avec priorité aux demandes les plus fortes.

Le fait que la CMT a décidé de consacrer près de 10% de son capital à des investisseurs de taille montre que son objectif est d’institutionnaliser son tour de table à travers cette opération. Cela dit, d’autres objectifs sont visés, notamment le remboursement d’une partie d’un prêt contracté par la maison mère de la société (OMM) auprès du groupement bancaire «Attijariwafa bank – BMCI».

Accroître la notoriété de CMT et la faire connaître auprès du grand public est un autre bénéfice que le management attend de cette introduction. C’est la raison pour laquelle la moitié des actions objet de l’offre va être consacrée aux personnes physiques et qu’une décote pour minoritaire de 9,9% a été décidée.

CMT dégage une marge nette assez confortable
A ce titre, le prix de 613 DH par action a été obtenu en combinant deux méthodes de valorisation, à savoir les comparables boursiers et l’actualisation des flux futurs de trésorerie. La première est basée sur une comparaison selon des indicateurs boursiers avec deux échantillons de sociétés, le premier national (Managem et SMI) et le second international (BHP Billiton, Anglo American…). La deuxième méthode est, quant à elle, fondée sur un taux d’actualisation de 11,81% et des revenus incluant uniquement les permis actuels d’exploitation (site de Tighza).

En ce qui concerne les hypothèses de croissance de CMT, la société et sa banque d’affaires, Attijari Corporate Finance, sont restés très conservateurs. En effet, le plan d’affaires prévisionnel de cette introduction en Bourse n’inclut pas les nouveaux projets en préparation visant à diversifier les ressources minières en exploitant de nouveaux métaux, aussi bien sur le site actuel que sur d’autres sites (projet or de Tighza, Tabaroucht et Midelt).

Les hypothèses intègrent uniquement la production du concentré de plomb argentifère et de concentré de zinc que la société opère dans son site actuel de Tighza. Malgré cela, la croissance prévisionnelle de l’activité et des résultats de CMT est encourageante.

Le chiffre d’affaires de l’année 2007 s’est établi à 247,3 MDH et devrait passer à plus de 395 MDH en 2010, soit une progression de près de 60%. Le résultat d’exploitation s’est fixé, lui, à 108,1 MDH en 2007 et devrait être porté à 211,8 MDH en 2007, soit une hausse de plus de 95%.

Ceci devrait améliorer significativement la marge opérationnelle de la société, laquelle devrait dépasser les 53%. Quant au résultat net, il est appelé à passer de 133,5 MDH en 2007 à plus de 190 MDH en 2010, soit une appréciation de 43,5%, ce qui assurerait à CMT une marge nette de plus de 48% .