CIMR, Mamda, CDG, Wafa, RMA… , qui détient quoi en Bourse

13 investisseurs possèdent 109 participations pour une valeur de marché de 48,6 milliards de DH.
Des valeurs comme Attijariwafa bank, Afriquia Gaz, Ona, SNI, Cosumar et Alliances figurent dans nombre de portefeuilles.
1,32 milliard de DH de dividendes perçus en 2009 au titre de ces participations.

Savoir qui détient quoi à la Bourse de Casablanca suscite sans doute l’intérêt de nombre de boursicoteurs. Si ce n’est dans le but de suivre l’exemple de certains investisseurs avertis dans leur stratégie de placement, ce serait au moins pour la curiosité de découvrir ce que pèse chacun et ce qu’il contrôle. Mais déterminer avec précision ce que possèdent les investisseurs en Bourse, entre personnes physiques, institutionnels, entreprises et fonds de gestion collective relève tout simplement de l’impossible. Car la part de chacun dans le capital flottant des sociétés cotées est anonyme. Cependant, outre leur participation dans le flottant en Bourse, les grands groupes et institutions financières de la place ont des participations directes dans le capital des sociétés cotées. Des investissements stratégiques à horizon moyen et long qu’il reste intéressant de quantifier et de classer. Les placements détaillés dans les pages suivantes s’entendent hors participations majoritaires de certains investisseurs dans leurs filiales. Et il faut dire que même sans cela, ils représentent une valeur colossale : 48,6 milliards de DH au 12 mars courant, soit un peu plus de 9% de la capitalisation boursière du marché pour un total de 109 participations. 13 investisseurs institutionnels les détiennent, des investisseurs connus de tous : RMA Watanya, CIMR, Wafa Assurance, CDG…

Des constantes et des préférences sectorielles dans les portefeuilles

En recensant les différentes participations que possède chaque intervenant, on découvre des constantes, des sociétés qui reviennent pratiquement dans tous les portefeuilles. Dans celui de la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (Mamda) et de la Mutuelle centrale marocaine d’assurances (MCMA), dont la valeur actuelle dépasse les 10 milliards de DH, plusieurs valeurs phare existent comme Afriquia Gaz, Alliances, Attijariwafa bank, Ona, SNI et Cosumar. Ces mêmes sociétés figurent également parmi les participations de la CIMR (valeur globale du portefeuille de 9,3 milliards de DH), de Wafa Assurance (4,9 milliards) et de RMA Watanya (7,7 milliards).
D’une manière générale, tous les grands investisseurs sont présents dans le capital des principales valeurs de la cote, à savoir les holdings, les banques, les industries agroalimentaires, les cimenteries et les sociétés immobilières et de l’énergie. Cela dit, quelques préférences sectorielles sont visibles chez certains institutionnels.
A titre d’exemple, la Société centrale de réassurance (SCR), dont le portefeuille est relativement petit (209 MDH au 12 mars), semble portée sur les sociétés de financement puisque 3 des 5 participations qu’elle possède sont dans Maroc Leasing, Eqdom et Sofac. De même, le portefeuille de la famille Hakam (propriétaire d’Auto Nejma) est réparti entre deux secteurs, celui de la distribution automobile (Auto Hall et Berliet) et celui du matériel informatique (Distrisoft et Matel PC Market) pour une valeur de 345 MDH.
Notons qu’en intégrant les actions détenues dans le capital flottant des sociétés cotées, certaines participations s’ajouteront forcément à celles énumérées ci-après. En effet, certaines valeurs comme Maroc Telecom ou Addoha figurent sûrement dans les portefeuilles des institutionnels alors qu’elles ne sont pas visibles parmi les participations directes.
En tout cas, rien que ces dernières ont généré pour les institutionnels un dividende de 1,3 milliard de DH en 2009.

Ce que détiennent les institutionnels en Bourse *

(*) Participations dans le capital des sociétés cotées hors flottant et filiales, valorisées au 12 mars 2010. Source : site de la Bourse de Casablanca.