CIH Bank : résultats semestriels impactés par le lancement de la banque participative

Le PNB affiche une progression de 5,6%, à 913 MDH. Forte hausse du coût du risque n Nouvelles orientations stratégiques pour la période 2016-2020.

l’instar de ses concurrents, CIH Bank a évolué dans un contexte difficile au cours du premier semestre. En effet, malgré l’amélioration des conditions de liquidité, le secteur a été marqué par un net ralentissement du crédit et une montée du coût risque. Dans ces conditions, le groupe affiche des résultats mitigés au 30 juin.

Ainsi, les dépôts à vue ont enregistré une progression de 12% par rapport au premier semestre 2015, à 19,1 milliards de DH. Pour leur part, les dépôts à terme ont atteint 5,3 milliards de DH, en hausse de 26% sur une année glissante. Cette évolution a permis au groupe de réduire son recours aux certificats de dépôts et ainsi optimiser son coût du risque.

De leur côté, les crédits se sont hissés à 34,68 milliards de DH, en hausse de 2,6% par rapport à juin 2015. Cette évolution inclut une timide hausse des crédits immobiliers et une augmentation significative des financements hors immobilier. Ainsi, la banque poursuit sa politique de diversification de ses emplois, qui s’est traduite par une augmentation du poids des crédits hors immobilier à 26,4% de l’encours global contre 25,1% un semestre avant.

Dans ces conditions, le PNB du groupe s’est établi à 912,8 MDH, en hausse de 5,6%. Cette évolution inclut une croissance du PNB de l’activité bancaire de 61,7 MDH et une variation positive de l’activité de courtage de 4 MDH. En face, les charges du groupe se sont alourdies de 35 MDH, soit une hausse annuelle de 6,8%, à 550,4 MDH en raison principalement de l’intégration pour la première fois de la filiale de banque participative du groupe. Ce qui a induit une légère dégradation du coefficient d’exploitation qui s’établit à 60,30%/ Pour sa part, le coût du risque a grimpé de 63,37%, à 105,79 MDH. Dans ces conditions, le résultat d’exploitation a fléchi de 9,79%, à 259,59 MDH. Au final, le résultat net part du groupe a accusé un recul de 5,19%, à 180,5 MDH.

Par ailleurs, le groupe a fixé ses orientations stratégiques pour la période 2016-2020. Il entend consolider son positionnement en tant que banque universelle en phase avec les nouvelles évolutions technologiques et numériques. Pour ce faire, CIH Bank vise, entre autres, la consolidation de la banque de l’immobilier, le développement de la banque d’entreprise et la poursuite de la densification du réseau. Toujours dans le cadre de son plan stratégique, le groupe table sur l’amélioration de sa rentabilité et de sa productivité. Il sera question du développement des synergies entre filiales, d’une amélioration continue des processus qualité et de l’optimisation du coût de refinancement.