Chimie : Le déficit de la SNEP a miné le résultat sectoriel

L’augmentation du résultat de la SCE n’a pas pu limité la casse du bénéfice sectoriel de 47% pour atteindre 49,5 MDH.

L’exercice 2012 a été  défavorable pour les sociétés du secteur de la chimie. Les bénéfices ont chuté de 47% pour s’établir à 49,5 MDH. D’ailleurs, sur les quatre sociétés cotées du secteur, seulement une, la SCE, affiche un résultat en hausse. Il s’est élevé à 42,2 DH, en progression de 98% grâce à l’amélioration du volume d’affaires de 33%, à 336 MDH. Par ailleurs, la société a pu redresser son résultat non courant qui a totalisé 3,6 MDH alors qu’il était déficitaire de 15,5 MDH une année auparavant.
En revanche, les résultats de Colorado, Maghreb Oxygène et la SNEP ressortent en diminution de 27%, 9% et de plus de 500% respectivement. Cette dernière société a subi les conséquences de la concurrence des importateurs du PVC des Etats-Unis à des prix dumping, ce qui n’a pas manqué d’affecter le volume de ses ventes (-16%). La SNEP a également pâti du blocage de la production dû à une grève des salariés syndicalisés. Du coup, le résultat net ressort à -40,6 MDH.
Colorado a pour sa part été impactée par la baisse de la demande nationale sur la peinture pour bâtiment qui a également intensifié la concurrence entre les opérateurs. Le chiffre d’affaires a ainsi reculé de 7,6% pour atteindre 580 MDH. Empruntant la même tendance, le résultat net a totalisé 39,6 MDH, en baisse de 27%.
La concurrence déloyale n’a pas épargnée non plus Maghreb Oxygène qui a subi le contrecoup de l’effondrement des prix initié en 2011 par des opérateurs ayant recours à des pratiques illégales en termes de conditionnement des bouteilles de gaz. Malgré cela, la société a pu réaliser un chiffre d’affaires en hausse de 5%, à 204 MDH. Par contre, le résultat a baissé de 9%, à 8,3 MDH.