Chimie : La SNEP a tiré le résultat sectoriel vers le haut

Le bénéfice agrégé a totalisé 72 MDH en croissance de 36.2%.

Le secteur de la chimie a pu redresser la barre au terme du premier semestre avec un bénéfice agrégé de 71,80 MDH, en accroissement de 36,2%. Cette performance trouve son origine dans l’amélioration du résultat net de Colorado de 19%, à 34,40 MDH, et ce, en dépit d’un chiffre d’affaires en baisse de 4,8%, à 306 MDH, impacté par la baisse de l’activité dans le secteur du bâtiment. Il faut dire que l’optimisation des charges opérationnelles a contribué positivement à la hausse de la rentabilité de l’opérateur. La SCE, pour sa part, a maintenu son bénéfice au même niveau que celui de l’année dernière, soit à 3 MDH. En fait, la hausse des revenus de la société de 43%, à 214 MDH a été consommée par le retrait du résultat financier de 35,4%. Toutefois, la société a bénéficié de l’occurrence d’un résultat non courant de près de 4 MDH contre 125000 DH une année plutôt.

A l’inverse, la Snep n’est toujours pas sortie du rouge avec un résultat déficitaire de 12,80 MDH, induit par une régression du volume de ventes du PVC de 15% qui a entraîné une diminution du chiffre d’affaires de 7,7%, à 399 MDH. La société subit toujours la recrudescence des importations en provenance des Etats-Unis et de l’Europe, en plus du renchérissement du fuel qui a brisé son résultat d’exploitation.
Enfin, Maghreb Oxygène demeure affectée par l’acharnement d’une concurrence déloyale, comme l’atteste son chiffre d’affaires qui a reculé de 3%, à 102 MDH. Avec un résultat opérationnel en retrait de 31,4%, à 8 MDH, le résultat net part du groupe a clôturé le semestre sur une baisse de 29% à 3,40 MDH.