Ce qu’ont rapporté vos placements bourse

Bourse de Casa, un an de hausse… puis la rechute

Après avoir renoué avec la croissance en 2010, la Bourse de Casablanca a replongé dans le rouge durant le premier semestre de 2011. Le Masi, indice de toutes les valeurs cotées, affichait au 28 juin une contre-performance de 8,30% par rapport à fin 2010. Le volume des transactions a, lui, carrément fondu de moitié. Le marché central n’a totalisé en effet que 18 milliards de DH d’échanges au cours du semestre, soit une baisse de 44% par rapport au premier semestre 2010. Le volume moyen quotidien est ainsi passé de 254 à 149 MDH, soit un recul de 41%.
Il faut dire que l’année 2011 a démarré dans un contexte régional et mondial difficile. Durant les toutes premières séances du mois de janvier, les cours étaient bien orientés et le baromètre de la place a même affiché une hausse de 6%. Mais le déclenchement des soulèvements populaires dans les pays de la région a renversé la tendance, poussant les investisseurs étrangers à liquider leurs positions et les locaux à déserter la place par manque de confiance. Ce manque de confiance s’est accentué avec les mouvements de protestation survenus au Maroc, et l’annonce de réformes constitutionnelles a poussé tout le monde à l’attentisme. Et avec tout cela, une situation économique mondiale difficile, marquée par la volatilité des prix des matières premières et la crise des dettes publiques dans les pays développés, qui n’a pas manqué de peser sur le moral des investisseurs.
Dans ces conditions, 55 valeurs sur les 74 de la cote ont vu leur cours chuter par rapport à fin 2010. Quasiment tous les secteurs d’activité représentés ont reculé. Oulmès affiche par exemple une baisse de 42%, Maroc Leasing un retrait de 28%, la CGI un recul de 26% et Lesieur un repli de 22%.
Cela dit, une vingtaine de valeurs ont pu tirer leur épingle du jeu, grâce à un dividende en hausse, une conjoncture sectorielle favorable ou à l’annonce d’opérations sur le capital. C’est le cas par exemple des minières (+51% pour SMI et +25% pour Managem) qui ont profité de la flambée des cours des métaux à l’international.

Risque          l Très élevé
Rentabilité   l -8,30% en moyenne, dans une fourchette allant de -44%, à plus de 50%
Fiscalité       l 15% de la plus-value. Exonéré si le total des cessions n’excède pas 30 000 dirhams en un an

A lire aussi

Placements : la Bourse détrônée par les produits… à bas rendement
Ce qu’ont rapporté vos placements OPCVM actions
Ce qu’ont rapporté vos placements OPCVM OBLIGATIONS MLT
Ce qu’ont rapporté vos placements OPCVM Diversifiés
Ce qu’ont rapporté vos placements ASSURANCE-VIE
Ce qu’ont rapporté vos placements OPCVM MONETAIRES & OBLIGATIONS COURT TERME
Ce qu’ont rapporté vos placements Bons de caisse & dépots à terme
Ce qu’ont rapporté vos placements BONS DU TRESOR ET OBLIGATIONS
Ce qu’ont rapporté vos placements Livret d’épargne nationale
Ce qu’ont rapporté vos placements COMPTE SUR CARNET