Ce qu’ont rapporté vos placements BONS DU TRESOR ET OBLIGATIONS au premier semestre 2013

Jusqu’à  5,7% de rendement…grà¢ce à  l’appétit du Trésor

L’augmentation des besoins de financement de l’Etat a eu un impact favorable sur les taux des bons du Trésor. En effet, les lignes de financement de la courbe primaire (bons émis par adjudication) ont dans leur globalité enregistré une hausse allant de 39 points de base pour la maturité 13 semaines, à 3,80% à 66 points de base pour celle de 15 ans, à 5,68%. Empruntant la même tendance, la courbe secondaire a également affiché une progression comme c’est le cas des bons de maturité 2 ans dont le taux s’est apprécié de 27 points de base, à 4,41% ou encore des bons à 15 ans dont le taux a augmenté de 65 points de base, à 5,69%.
Cette hausse a été entamée depuis début 2012 consécutivement au creusement du déficit budgétaire. L’aggravation des charges de compensation a en effet poussé le Trésor à augmenter le niveau de ses levées sur le marché domestique afin de se refinancer, surtout que les recettes ordinaires sont en recul face à des dépenses en forte augmentation. Pour illustrer, sur les trois premiers mois de l’année, les levées du Trésor ont atteint 46 milliards de DH, en hausse de 40% sur un an.
Du coup, les investisseurs deviennent de plus en plus exigeants en matière de rendement dans un contexte de manque de visibilité sur l’intensité du recours de l’argentier de l’état au marché local.
Notons toutefois que la décision du gouvernement de réduire le budget des investissements publics de 15 milliards de DH, couplée à l’emprunt du Trésor sur le marché financier international de 750 millions de dollars a renversé la tendance haussière des taux, puisque sur la dernière semaine du mois de juin, toutes les maturités ont marqué une baisse. Par exemple, le rendement de la maturité de 52 semaines a baissé de 2 points de base et celle de 2 ans de 20 points de base. Cela dit, certains professionnels demeurent optimistes par rapport à l’évolution des taux. Selon eux, ces décisions ne pourraient avoir qu’un effet momentané sur les taux puisque le Trésor devrait reprendre le rythme de ses levées une fois cette enveloppe consommée. Par conséquent, les taux devraient se stabiliser, sinon renouer avec la hausse, quoique cette dernière ne sera pas d’une grande ampleur. Elle devrait être limitée à 5 ou 10 points de base.

Risque          l Faible
Rentabilité    l 3,41% à 5,68%  
Fiscalité        l 20% de la plus-value