Bourse en ligne : un réflexe à adopter

Rapidité, disponibilité et instantanéité de l’information, les points forts de ces plateformes. L’attractivité pour les plateformes en ligne est fortement corrélée à la tendance et à la liquidité du marché. Les abonnés sont pour la plupart des particuliers.

Depuis 2006, passer ses ordres de bourse via internet est possible au Maroc. Sans pour autant faire de l’ombre au canal classique de l’investissement, à travers une société de bourse, ils sont quand même nombreux les clients à «boursicoter» sur Internet. Pour la plupart des particuliers ayant une connaissance avancée en matière de techniques boursières et disposant d’une indépendance en matière de conseil financier. Chez Al Wassit par exemple, filiale d’Upline Group, le nombre des clients de bourse en ligne s’élève à près de 4000 à fin août 2017. Selon la banque d’affaires du groupe Banque Populaire, l’évolution du nombre de clients de la bourse en ligne est souvent corrélée à la tendance et à la liquidité du marché. Plus globalement, cette évolution est essentiellement liée, d’une part, à la performance du marché boursier, qui attire un nombre important de particuliers souhaitant boursicoter en période de hausse et de forte volumétrie, et, d’autre part, au développement de l’offre bourse en ligne qui permet aux investisseurs d’effectuer eux-mêmes leurs opérations en temps réel. Par ailleurs, il est à noter qu’en période d’IPO, un nombre important de clients particuliers privilégient les plateformes électroniques pour effectuer leurs souscriptions.

Il faut dire que l’émergence de la bourse en ligne a offert de nouvelles perspectives aux investisseurs, notamment en matière de performance et de praticité dans l’exécution de leurs ordres. L’un des principaux intérêts de la bourse en ligne est celui de l’accès permanent au marché. Les abonnés peuvent ainsi consulter à tout moment (24h/24) et de n’importe quel ordinateur connecté à internet toutes les informations du marché. Ils peuvent également passer leurs ordres à n’importe quel moment, en soirée, week-ends, et n’importe où, même à l’étranger, sur simple clic.

La rapidité dans l’exécution des ordres est également l’un des points forts des plateformes en ligne. Les utilisateurs peuvent en effet passer leurs ordres d’achat et de vente d’actions instantanément sur le marché. Ils ont la possibilité de les voir s’exécuter en temps réel et avoir en retour les avis d’opéré en ligne dans les secondes qui suivent. Ce qui offre un avantage comparatif par rapport au circuit classique. Quand on passe un ordre de bourse classique via une agence bancaire, celle-ci doit l’envoyer par fax à son siège avant d’être réceptionné par la société de bourse pour exécution, ce qui prend parfois plusieurs jours, en attendant de recevoir une confirmation d’exécution quelques jours plus tard. Ainsi, entre le moment de la prise de décision d’achat ou de vente et celui de l’exécution effective de l’opération, l’on peut rater une opportunité de gain.

En parallèle, les plateformes de bourse en ligne permettent à tout moment au client de se renseigner sur ses positions et son patrimoine. Elles donnent un aperçu détaillé sur les comptes des clients, avec leurs positions en titres et en espèces, les plus ou moins-values réalisées, ainsi que la valorisation globale des portefeuilles, état et historique fiscal. Les clients peuvent également effectuer des virements de leurs comptes titres vers leurs comptes espèces et inversement.

Et puis qui dit bourse en ligne ne veut certainement pas dire que le client est livré à lui-même. Bien au contraire, les abonnés ont accès sur les plateformes électroniques à un panel d’analyses et de recommandations des départements de recherche des sociétés de bourse, des études sectorielles, des flashs d’informations.

Ouverture de compte et fonctionnement faciles

Quoi qu’il en soit, la bourse en ligne est désormais accessible à tous. Il suffit d’ouvrir un compte titres auprès de sa société de bourse ou son agence bancaire.

Pour ouvrir un compte sur le site en ligne de BMCE Capital Bourse par exemple, il suffit d’indiquer le type de compte souhaité ouvrir (en tant que personne physique marocaine ou étrangère, institutionnel, OPCVM, etc.), remplir un formulaire disponible en ligne et télécharger certains documents énumérés dans le dossier d’ouverture de compte, à retourner dûment signés et légalisés sous pli fermé. Une fois les documents réceptionnés, un conseiller de la société de bourse contacte le client pour activer l’ouverture de son compte.

Le fonctionnement des plateformes de bourse en ligne n’est pas sorcier pour les boursicoteurs débutants. D’autant que ces derniers ne sont pas entièrement livrés à eux-mêmes, puisque les sites en service actuellement fonctionnent globalement de la même manière, et les organismes qui les proposent assurent aux abonnés une aide à l’utilisation. Al Wassit, Wafa Bourse, CFG Bank, BMCE Capital Bourse ou encore CDG Capital Bourse proposent toutes une visite guidée qui permet de faire le tour de tout le site et de voir toutes les fonctionnalités offertes. Ceci en plus d’une documentation détaillée pour se familiariser avec la bourse en ligne. Wafa Bourse propose même la création et la valorisation de portefeuilles virtuels.

Par ailleurs, les sites de bourse en ligne sont conçus en deux volets interconnectés, informationnel et transactionnel. Le volet informationnel donne aux clients un aperçu global sur le marché des actions en temps réel. A savoir un tableau récapitulatif des valeurs cotées avec leurs cours actualisés, leurs performances annuelles, ainsi que le nombre de titres échangés sur la valeur. Aussi, ils ont la possibilité d’être renseignés sur les cours les plus hauts et les plus bas ainsi que les volumes offerts et demandés pour chaque valeur. En parallèle, ils peuvent avoir les fiches de cotation par valeur et voir ainsi le carnet d’ordres horodatés. De plus, des illustrations graphiques sont fournies et des informations historiques sont accessibles pour toutes les valeurs. Sur le site de CDG Capital Bourse par exemple, il est possible de concevoir des graphiques dynamiques et d’insérer plusieurs indicateurs chartistes pour procéder à une analyse technique d’une action donnée.

Au volet transactionnel, le client a la possibilité de consulter en permanence son portefeuille, composé de titres et d’espèces. Il peut consulter les valeurs acquises, leurs coûts et dates d’acquisition, les cours actuels et enfin les plus ou moins-values réalisables en cas de cession. L’historique des transactions est également disponible pour chaque valeur détenue dans le portefeuille, avec un aperçu sur l’état d’avancement des ordres passés, à savoir s’ils ont été exécutés ou en cours. Et à n’importe quel moment, dans toutes les interfaces des plateformes, les clients peuvent passer des ordres d’achat et de vente en cliquant sur une valeur détenue ou pas sur le marché. Ainsi, ils auront à remplir un ordre similaire au format papier qu’on trouve dans les agences bancaires (sens : achat/vente; quantité; validité : nombre de jours ; date limite ; type d’ordre…). L’ordre passe par la suite à une centrale de traitement au niveau des sociétés de bourse afin de vérifier sa conformité avec les règles du marché (opération qui prend quelques secondes) pour être transféré instantanément et directement sur le marché. Finalement, un avis d’opéré apparaît, visible par le client, document qu’il doit imprimer et conserver.

Selon le top management d’Al Wassit, un nombre important de clients particuliers préfèrent réaliser les transactions eux-mêmes à travers la plateforme bourse en ligne. Ils migrent automatiquement du compte classique en faveur du compte bourse en ligne. Ceci leur permet de profiter des opportunités qui se présentent sur le marché en temps réel, de consulter leur portefeuille titres et espèces, en plus d’autres avantages qui peuvent les aider à la prise de décision. Cependant, pour les clients qui souhaitent une gestion assistée et personnalisée, ils optent généralement pour le compte classique où ils sont généralement pris en charge par des conseillers qui les orientent dans leurs choix d’investissement. Toutefois, il faut noter que l’accès aux conseillers des sociétés de bourse n’est pas donné à tout le monde, il faut disposer d’un portefeuille d’une certaine taille pour bénéficier de tous les services offerts. D’autres clients préfèrent garder les deux comptes (classique et bourse) afin de tirer profit des avantages des deux canaux de transmission d’ordres.

L’accès à la bourse en ligne engendre naturellement des frais d’abonnement en plus de commissions imputables sur chaque transaction. Chez Al Wassit, l’abonnement au service en ligne est gratuit. Les commissions sont de l’ordre de 0.9% HT et peuvent varier d’un client à un autre en fonction de la relation commerciale que la société de bourse entretient avec son client. Wafa Bourse, quant à elle, propose deux formules. La formule «Eco» qui offre un accès illimité à toutes les fonctionnalités à 19 DH H.T/ mois. Elle comprend entre autres une gestion de compte gratuite (tenue de compte, transfert de titres et de droit de garde sur OPCVM), les droits de garde sur actions et obligations étant de 0,15% HT. Pour les opérations boursières, la commission d’intermédiation est de 1%. Ce taux est sujet à réduction en fonction du profil du client et des volumes réalisés. Un minimum de 10 DH par transaction est prélevé le cas échéant.. La commission de règlement/livraison est de 0,2% (taux également révisable) et la commission de la Bourse de Casablanca est de 0,1%. La formule «trading» qui coûte 79 DH HT/mois, offre les mêmes avantages que la formule Eco, avec une seule différence au niveau des commissions d’intermédiation facturées à 0,6% (au lieu de 1%). Pour sa part, CDG Capital offre ses services contre 50 DH HT par mois. La commission de courtage est de 0,6% HT (maximum) avec un minimum de 10 DH HT par ordre. La commission de règlement/ livraison est de maximum 0,2% HT et les droits de garde qui sont prélevés trimestriellement sur le montant du portefeuille sont de 0,3% HT (maximum), avec un minimum de 50 DH HT par trimestre.