BMCE bank : La banque revient à  son niveau de bénéfices part du groupe de 2008

Exercice 2010 de rattrapage pour BMCE Bank. Après une année 2009 difficile, où son résultat net avait chuté de 54%, à 385 MDH sous l’effet de la montée des risques (provisionnement des crédits et de certaines participations), le groupe revient en 2010 à son niveau de bénéfices de 2008, soit un résultat net part du groupe de 820 MDH, en hausse de 113% par rapport à 2009. Et cette fois-ci, ce sont aussi bien l’amélioration du profil de risque de la banque que la nette évolution de ses indicateurs de rentabilité et de productivité qui sont à l’origine de cette remise en forme. De plus, toutes les activités du groupe, qu’elles soient au Maroc ou à l’international, ont contribué positivement à la formation des résultats.
Avec des performances commerciales qui portent sur l’ouverture de 51 agences en 2010, une croissance de 15% des crédits à l’économie, à 107 milliards de DH, et de 8% des dépôts de la clientèle, à 132 milliards de DH, le produit net bancaire (PNB) consolidé de BMCE Bank s’est établi à 7,6 milliards de DH, en progression de 18% par rapport à 2009. Il traduit l’évolution de 14% de la marge d’intérêts, de 11% de la marge sur commissions, et de 52% du résultat des opérations de marché. BMCE Bank Maroc contribue à hauteur de 47% à ce résultat. Elle est suivie par les filiales africaines (35%), les filiales financières spécialisées (8%), les activités en Europe (4%) et les activités de banque d’affaires (3%).
Le résultat brut d’exploitation s’améliore, lui, de 30% par rapport à 2009, à 2,9 milliards de DH.  Cet accroissement important s’explique par l’augmentation de la productivité de la banque, comme en témoigne la baisse de son coefficient d’exploitation (charges générales d’exploitation rapportées au PNB) qui passe de 65,3% en 2009 à 61,6% en 2010. Parallèlement à cette performance, les indicateurs de risque se sont améliorés, avec notamment une baisse du taux de contentieux de l’activité Maroc à 4,6% contre une moyenne sectorielle de 5,1%, le recul du coût du risque net de la clientèle de 32,4%, à 404 MDH, et une évolution contenue à 0,3% des créances en souffrance, qui s’élèvent à 3,66 milliards de DH. Du coup, le résultat net consolidé se hisse de 74%, à 1,4 milliard de DH, et le bénéfice net part du groupe passe de 385 MDH en 2009 à 819 MDH en 2010. Par ailleurs, le management du groupe compte proposer à la prochaine assemblée des actionnaires la distribution du même niveau de dividende que celui des trois dernières années, soit 3 DH par action.
Notons que les capitaux propres part du groupe de BMCE Bank ont plus que doublé par rapport à 2009, passant à 12,4 milliards de DH suite aux apports successifs des actionnaires en 2010, dont le personnel du groupe. Le ratio de solvabilité s’élève ainsi à 12,6%.