Belle publicité pour le Maroc

«Je suis persuadé que si le Maroc proposait des offres crédibles et concrètes, il arriverait à attirer très facilement les investisseurs étrangers». Abdeslam Ahizoune parle en connaissance de cause. Les «road shows» qui l’ont amené un peu partout à la rencontre des fonds étrangers lui ont permis de développer cette conviction. «Maroc Telecom était une offre concrète. Nous avions en moyenne 15 questions par investisseur. Généralement 2 ou trois portaient sur le Maroc. Le contenu de ces questions portait exclusivement sur l’économie. Aucune question sur la politique ou sur le terrorisme. Par contre, il a été question de tourisme et de Marrakech».