BCP : Une rentabilité des fonds propres qui dépasse les 14%

La Banque centrale populaire (BCP) ne pâtit vraisemblablement pas du ralentissement de la croissance des crédits et de la stagnation des dépôts. Ses comptes arrêtés au 30 juin 2011 montrent que l’établissement tire bien son épingle du jeu, et va même jusqu’à afficher une croissance bénéficiaire à deux chiffres. En effet, son résultat net part du groupe (hors part redevable aux banques populaires régionales autres que celle de Casablanca, absorbée en début d’année) s’est établi à 966 MDH, en hausse de 26% par rapport à juin 2010. Une performance qui résulte du bon comportement de l’ensemble des métiers de la banque et de la contribution positive de toutes ses filiales spécialisées.

Sur le plan commercial, les dépôts de la clientèle de la BCP ont augmenté de 5,6% contre 0,6% seulement pour le secteur. Ils s’établissent au 30 juin à 177,4 milliards de DH, soit une part de marché de 28,4%, en amélioration de 142 points de base. La part des ressources non rémunérées s’est fixée à 39,9% contre 47,1% chez les autres établissements de la place. S’agissant des crédits à l’économie, ils ont grimpé de 7,5%, à 154,6 milliards de DH, ce qui confère à la banque une part de marché de 23,55%, en appréciation de 39 points de base. Le coefficient d’emploi se stabilise ainsi au niveau confortable de 84,7%. Notons aussi que la BCP a recruté 250 000 nouveaux clients au cours du semestre, ce qui porte son portefeuille à 3,6 millions de clients. Son réseau comprenait à fin juin 980 agences, 340 points de contact et 1 140 guichets automatiques bancaires.
Avec ces réalisations commerciales, le Produit net bancaire consolidé de la BCP s’est hissé de 2%, à 4,95 milliards de DH, sachant que sa croissance s’établit à 6% hors éléments non récurrents comptabilisés en juin 2010. La marge d’intérêt du groupe a augmenté de 2,2%, sa marge sur commissions de 3,6%, et son résultat des activités de marché de 8,6%. Ceci pour aboutir à un résultat net part du groupe de 966 MDH, auquel contribuent également les filiales spécialisées, dont le bénéfice a augmenté de 10% par rapport à juin 2010 à 223 MDH. Les fonds propres du groupe se sont, eux, établis à 22,2 milliards de DH, ce qui porte le ROE (rentabilité des capitaux propres) à 14,4% contre 13,8% un an auparavant.

Précisons par ailleurs que le management de la BCP a décidé d’affecter 800 MDH du milliard de DH constitué antérieurement dans le cadre de son fonds de garantie à ses provisions collectives. Cette enveloppe est destinée à la couverture de risques sectoriels non avérés et s’inscrit dans l’optique de garantir au groupe un développement sécurisé tout en maintenant son engagement à financer les secteurs concernés.
Enfin, sur une base sociale, le résultat net de la BCP ressort à 853 MDH, en hausse de 14,2% par rapport à juin 2010.