BCP : une percée commerciale et un bénéfice net part du groupe en hausse de 2,5% à  fin juin

L’épargne collectée par la banque a progressé de 4,8%, alors que celle du secteur a baissé. Elle compte plus de 4 millions de clients dans son portefeuille.

Le groupe Banque centrale populaire (BCP) a réalisé au terme des six premiers mois de l’année des performances commerciales et financières appréciables. Les dépôts collectés ont totalisé 186 milliards de DH, en hausse de 4,8% par rapport au premier semestre de l’année précédente, au moment où le secteur a enregistré une légère baisse de 0,8%, à 641,8 milliards de DH. Pour sa part, l’activité de financement de l’économie affiche un encours de 172 milliards de DH, en progression de 11,3% sur une année. Sur ce volet aussi, le groupe a largement dépassé la moyenne du secteur qui n’a réalisé que 3,3% de hausse pour un encours de 711 milliards de DH. Ainsi, les parts de marché respectives de la BCP sont passées à 28,5% pour les dépôts et à 24,2% pour les crédits. Par ailleurs, la BCP a élargi sa base clientèle à 4 millions de clients par le recrutement de 270 000 nouvelles relations depuis le début de l’année. Le nombre d’agences ouvertes a également augmenté en passant de 980 à 1 065.

Ces réalisations commerciales ont impacté favorablement les résultats financiers de la banque. Ainsi, le Produit net bancaire a enregistré une croissance de 12,3% pour s’établir à 5,6 milliards de DH. Il est porté notamment par la marge d’intérêts qui y a contribué à hauteur de 77% avec 4,2 milliards de DH, suivie des résultats des activités de marché et de la marge sur commissions avec une contribution de 11% et 10%, soit 597 MDH et 550 MDH respectivement. En parallèle, l’évolution maîtrisée des charges d’exploitation, de 4,2% à 2,4 milliards de DH, a permis au résultat brut d’exploitation d’augmenter de 19,2% pour s’établir à 3 milliards de DH. Par conséquent, le coefficient d’exploitation s’est bonifié de 3,27 points, à 44,3%.

Cela dit, incluant un coût du risque en hausse de 53%, le résultat d’exploitation a limité sa progression à 11,4%, à 2,3 milliards de DH. Au final, le résultat net part du groupe a totalisé près de 990  MDH, en amélioration de 2,5%, ce qui établit la marge nette à 17,8%. Dans ces conditions, la banque a réussi à améliorer sa position en termes de ratios prudentiels. En effet, le ratio de solvabilité s’est amélioré de 60 points de base pour atteindre 13,3% et celui de division des risques de 5 points de base à 5,9%. Le coefficient d’emploi des ressources, lui, s’est établi à 91,5% contre 117,5% pour les autres banques de la place.

Sur le plan social, l’activité de la banque a enregistré un PNB de 2 milliards de DH, en accroissement de 20,6%. Le résultat net, lui, s’est apprécié de 3,6% pour totaliser 884 MDH. Le bénéfice dégagé par les filiales s’est pour sa part amélioré de 12,1% à 248,3 MDH.