BCP : la valeur présente un potentiel de hausse en Bourse de 10%

La Banque centrale populaire (BCP) séduit les investisseurs en Bourse et les analystes financiers. Après la publication de ses résultats annuels au titre de 2009, son cours a gagné plus de 14% en quelques séances de cotation pour s’approcher de la barre des 300 DH. Cet engouement a été appuyé par les recommandations à l’achat des sociétés de Bourse, notamment BMCE Capital qui fixe un cours cible de 328 DH pour la valeur bancaire, ce qui lui donne un potentiel de hausse supplémentaire de 10% par rapport au cours du 12 avril (298 DH).

La valeur cible estimée pour le titre BCP se base aussi bien sur les performances exceptionnelles qu’affiche la banque au titre de 2009 que sur ses perspectives prometteuses pour les deux années à venir. En effet, l’encours consolidé des crédits de la BCP a marqué un bond de 88,3%, à 39,2 milliards de DH sous l’effet de la poursuite de la dynamique du «Corporate banking». Les ressources consolidées ont, elles, progressé de 17,4%, à 97,16 milliards de DH, et ce, malgré le tassement du rythme de collecte des dépôts dans l’ensemble du secteur bancaire. Quant au portefeuille obligataire de la banque, il s’allège de 17,2% par rapport à 2008 pour ne représenter que 18,8% du total bilan, traduisant le déploiement de la nouvelle stratégie du groupe qui vise à utiliser les ressources dans le financement des grands projets nationaux.

Ces performances commerciales ont permis au produit net bancaire de la BCP de croître de 52%, à 2,67 milliards de DH. Une forte croissance qui traduit l’amélioration de 50% de la marge d’intérêt, l’appréciation de 27,3% du résultat des opérations de marché et du bond de 56% de la marge sur commission. Et malgré l’alourdissement des charges générales d’exploitation au niveau des comptes consolidés (+78,8%), le résultat brut d’exploitation augmente de 47,2% pour s’établir à 1,86 milliard de DH. Enfin, l’envolée du coût du risque (+249 MDH par rapport à 2008) limite la croissance du résultat net part du groupe à 28,9% (1,06 milliard de DH), ce qui reste malgré tout honorable en comparaison aux autres banques de la place.

Quant aux perspectives de la BCP, elles s’annoncent très prometteuses. La banque devrait poursuivre sa stratégie de croissance externe, notamment à l’international, et renforcer son activité corporate. Les analystes de BMCE Capital tablent sur un produit net bancaire de 3,38 milliards de DH en 2010 et de 3,95 milliards en 2011, soit des hausses respectivement de 26,7% et de 16,6%, portées par une croissance soutenue des crédits (taux de croissance annuel moyen 2009-2011 de 31%) et des dépôts (+35,6%). Le résultat net part du groupe devrait quant à lui s’apprécier de 22,6% en 2010, à 1,3 milliard de DH, et de 14,5% en 2011, à 1,5 milliard.