Banques, mines et ports, des secteurs qui vont se démarquer !

• Relâchement de tension en terme de provisionnement du secteur financier.
• Hausse des dividendes dès 2021 et poursuite de ce trend en 2022.

Al’heure où nous mettions sous presse, 65 sociétés cotées sur 74 ont dévoilé le montant de leur résultat distribuable au titre de 2020. Ces sociétés, qui captent plus de 80% de la capitalisation totale du marché, vont distribuer 14,324 milliards de DH, dont 121,5 MDH de dividendes exceptionnels. Dans l’attente d’une communication de la part des 9 sociétés restantes, les analystes d’Attijari Global Research (AGR) tablent sur un montant de dividendes global de 16,705 milliards de DH (Vs 18,670 milliards de DH en 2019) en recul de 10,5%. Toujours au volet projections, la masse bénéficiaire est attendue en hausse durant la période 2021-2022 selon les analystes des différentes sociétés de bourse. Pour rappel, la cote a bouclé 2020 sur une baisse considérable de 35% de son RNPG à 17,4 milliards de DH.
Dans sa dernière note, AGR a élaboré un nouveau scope d’investissement nommé «AGR-30», pour un suivi plus pointu du marché. Cet indice comprend les 30 principales valeurs couvertes par la cellule de recherche, issues de 13 secteurs d’activité et représentant 87% de la capitalisation boursière et 97% de la masse bénéficiaire.
Ces sociétés devraient réaliser une croissance de 5% de leur chiffre d’affaires agrégé à 189,4 milliards de DH en 2021. En 2022, la croissance devrait s’établir à 4% à 197 milliards de DH.
En terme de profitabilité, les bénéfices récurrents de l’indice devraient augmenter de 14,2% cette année à 23,48 milliards de DH. En 2022, le trend haussier devrait se maintenir à 15%, soit un RNPG agrégé de 27 milliards de DH. Un dynamisme que les analystes expliquent par un «allègement attendu de l’effort de provisionnement consenti par le secteur financier en 2020. Et le redressement progressif de l’activité économique de plusieurs secteurs».
AGR précise cependant avoir suspendu ses prévisions de croissance concernant le secteur immobilier dans l’attente d’une communication plus détaillée lors des semaines à venir.

Sur quels secteurs miser sur la période 2021-2022 ?
Trois secteurs particuliers devraient contribuer à l’appréciation des bénéfices sur la période 2021-2022. Les banques devraient être les premières contributrices à la hausse des bénéfices de la cote. Les analystes anticipent pour ce secteur un redressement de 31,5% des bénéfices récurrents en 2021 et de 21,4% en 2022. La société de recherche justifie son scénario par une normalisation progressive des coûts du risque du secteur.
Le second secteur est celui des mines. Les estimations tablent sur un doublement des bénéfices en 2021 dans un contexte minier très favorable marqué par un effet volume/prix positif et par la non-récurrence des provisions financières. A compter de l’année suivante, une hausse de 18,8% des bénéfices récurrents est anticipée, principalement portée par un effet volume.
Le troisième secteur porteur pour les bénéfices du portefeuille AGR-30 est celui des ports. Les bénéfices du secteur devraient augmenter de 12,3% en 2021 et de 20,5% en 2022. Une croissance soutenue par la reconstitution de stocks des opérateurs économiques en anticipation de la reprise progressive de l’activité économique.

Des dividendes attendus plus généreux en 2021
Comme mentionné plus haut, par obligation ou par prudence les sociétés cotées vont distribuer moins de dividendes au titre de 2020. Les analystes sont néanmoins optimistes pour l’avenir «les perspectives de reprise des bénéfices sur la période 2021-2022 conjuguées à une amélioration progressive de la visibilité des émetteurs laissent présager un relèvement sensible du dividende futur», expliquent-ils.
AGR anticipe une hausse de 24,5% des dividendes en 2021 et de 8% en 2022 à respectivement 18,34 milliards de DH et 19,8 milliards de DH. «Dans ces conditions, l’AGR-30 offrirait un D/Y moyen de 3,2% en 2020, de 3,6% en 2021 et de 3,9% en 2022».
En terme de rendement sur la période 2021-2022, certains secteurs s’avèrent prometteurs sur l’indice AGR-30. Notamment celui des sociétés de financement avec Eqdom affichant un rendement anticipé à 5,3% sur la période 2021-2022. Sur la période, le secteur cimentier, les énergies et les télécoms offriraient des rendements respectifs de 4,8%, 4,6% et 4,5%. «Parallèlement, le multiple des bénéfices de l’AGR-30 devrait se normaliser pour se rapprocher à l’horizon 2022 de sa moyenne 5 ans, soit de 20,6x. Plus en détails, le P/E 22E de notre univers de valeurs ressortirait à un niveau correct de 20,8x sous l’effet du redressement progressif de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées», conclut la cellule de recherche.