Bà¢timent : un secteur en mauvaise posture…

Le résultat net du secteur a accusé un retrait de 8.4% pour atteindre 1.6 Mds DH.

Le secteur du bâtiment et matériaux de construction continue d’évoluer dans une mauvaise conjoncture. Le volume d’activité des sociétés cotées du secteur a accusé une baisse de 5,3% pour se situer à 9,70 milliards de DH. Dans la même lignée, le résultat sectoriel a baissé de 8,4%, à 1,60 milliard de DH. Il faut dire que, hormis Stokvis, Afric Industries et Sonasid qui ont clôturé le premier semestre sur une bonne note, les autres sociétés ont dans leur globalité affiché des résultats en régression.
En effet, Stokvis a plus que doublé son chiffre d’affaires, à 430 MDH pour un résultat net de 10 MDH, en hausse de 78,6%, sous l’effet de la bonification des ventes d’engins et de tracteurs. Afric Industries, elle, a augmenté son résultat net de près de 10%, à 4,50 MDH en raison de la bonne tenue du segment abrasif qui constitue 82,2% de ses revenus. Sonasid a, de son côté, pu sortir du rouge avec un bénéfice de 44,70 MDH contre un déficit de 10,8 MDH en dépit d’un chiffre d’affaires en retrait de 5,5%, à 2,6 milliards de DH. Cela s’explique par un résultat d’exploitation qui passe de 24 MDH à 122 MDH sous l’effet de la maîtrise des frais et de l’amélioration des achats de la ferraille.

Par contre, les cimenteries pâtissent toujours de la baisse de la consommation nationale, qui a atteint 12,6% au premier semestre, et de la montée en régime de Ciments de l’Atlas. Ainsi, les bénéfices des sociétés ont cédé 42,8% pour Holcim, à 229,50 MDH, 2,7% pour Lafarge, à 753 MDH et ont stagné à 483 MDH pour Ciments du Maroc. Enfin, le résultat net d’Aluminium du Maroc s’est replié de 29,3%, à 21,20 MDH en raison de la baisse du cours de l’aluminium au moment où celui de Jet Au a perdu 16,3%, à 33,40 MDH à cause du ralentissement de certains projets d’infrastructures et immobiliers.