AUTO HALL : un titre correctement valorisé avec des perspectives prometteuses

Le titre Auto Hall séduit toujours les analystes de la place malgré les résultats en berne qu’affiche le concessionnaire au titre de l’exercice 2009. Son chiffre d’affaires consolidé a en effet reculé de 12,8%, à 2,9 milliards de DH, et son bénéfice net a chuté de 52,6%, à 207,5 MDH. En dépit de cette forte dégradation, la valeur est toujours recommandée à l’achat. Son cours théorique est estimé par BMCE Capital Bourse à 101 DH, ce qui représente un potentiel de croissance de 6,3% par rapport à son cours boursier du 10 mai 2010 (95,04 DH).

L’intérêt que manifeste toujours la communauté boursière pour le titre Auto Hall se justifie par les perspectives pour le moins prometteuses de la société. D’abord, après une année 2009 marquée par le tassement des ventes de toutes les catégories de véhicules, le secteur automobile devrait reprendre son trend haussier en 2010, bénéficiant principalement du renforcement des packages promotionnels, de l’effet escompté du salon Auto Expo prévu ce mois-ci et de la baisse des droits de douane sur les véhicules particuliers originaires d’Europe. Dans ce contexte, le concessionnaire des marques Ford et Mitsubishi devrait poursuivre sa stratégie d’élargissement de son réseau de distribution, notamment à travers l’acquisition de terrains pour la construction de nouvelles succursales. En parallèle, le groupe compte se montrer plus agressif sur le segment des véhicules particuliers à travers le lancement de packages promotionnels et par la réintroduction des versions diesel de sa marque Mitsubishi afin de renforcer ses parts de marché. Pour sa part, le segment des véhicules industriels présente des perspectives favorables consécutivement à la reprise du commerce international du Maroc, induisant une redynamisation du transport routier des marchandises, et à la signature du contrat programme logistique qui permettra de relancer les ventes de camions. Quant au segment agricole, il devrait maintenir son trend haussier, capitalisant notamment sur le maintien des subventions accordées aux agriculteurs.

Il y a néanmoins certains risques qui pèsent sur l’activité d’Auto Hall. D’une part, la montée des risques dans le secteur du crédit à la consommation pourrait rendre les sociétés de financement plus frileuses quant à l’octroi de crédits, ce qui pourrait ralentir les ventes des voitures particulières. D’autre part, la compétitivité des camions de marques chinoises pourrait affecter les opérateurs historiques sur ce segment. Toutefois, malgré la présence de ces facteurs de risque, les analystes de BMCE Capital estiment que l’activité d’Auto Hall devrait renouer avec la croissance à partir de cette année. Ils tablent en effet sur la réalisation d’un chiffre d’affaires consolidé de 3,03 milliards de DH en 2010 (+4%) et de 3,18 milliards en 2011 (+5%), devant générer un résultat net de 226,8 MDH (+9,3%) et de 246,7 MDH (+8,8%).