Auto Hall s’en sort en 2014 malgré le tassement des ventes automobiles nationales

Le repli du chiffre d’affaires de 2% est dû en partie à  l’arrêt des ventes des tracteurs agricoles. Les ventes sur le segment des voitures particulières ont enregistré une hausse de 1,4%. Le résultat net consolidé fait un léger mieux pour atteindre 220 MDH.

Auto Hall a réussi à tirer son épingle du jeu en 2014 malgré le tassement des ventes automobiles au niveau national. En effet, le marché des véhicules neufs a enregistré une progression d’à peine 1,1% à fin décembre, à 122 081 unités. Elle intègre une baisse de 1,32% des écoulements de véhicules utilitaires légers et une croissance de 1,37% des ventes de voitures particulières. Dans ce contexte, Auto Hall a réussi à augmenter ses ventes de 1,4% sur ce dernier segment contre un recul de 1,3% sur le premier. Pour leur part, les véhicules industriels ont affiché un retrait de 5,2%. Cela dit, c’est le segment des tracteurs agricoles qui a essuyé la plus forte baisse, atteignant 30,1%. «Cela s’explique par l’arrêt de la commercialisation de ces véhicules par le distributeur vu que la société se chargeait même de leur financement auprès des agriculteurs à des conditions avantageuses», explique le top management. Ce qui pesait lourdement sur sa trésorerie. «L’abaissement du régime de commercialisation de la filiale agricole a coûté au groupe un manque à gagner de 180 MDH», détaille le top management, altérant de facto le chiffre d’affaires consolidé du groupe. Il s’est ainsi effrité de 2% pour s’établir à 3,4 milliards de DH.

De son côté, le résultat opérationnel s’est contracté de 13%, à 332,8 MDH en raison de l’alourdissement de certaines charges à l’instar des charges externes (+37%) et des autres charges (+141%). Aussi, les dotations nettes de reprises ont augmenté de 31% en raison du programme d’investissement sur lequel s’est engagé le groupe, fixé à 1 milliard de DH pour la période 2014-2020. D’ailleurs, en plus de l’ouverture de 3 nouvelles succursales et la construction de 15 autres, Auto Hall a créé 3 filiales (Auto Hall Immobilier, Auto Hall Mauritanie et la Société marocaine des voitures nippones pour loger l’activité Nissan au Maroc). En tout cas, la marge opérationnelle s’est située à 9,8%, en retrait de 1,2 point sur une année.
Intégrant un allègement des charges financières de 60%, à 34,3 MDH, le résultat financier a réduit son déficit à 8,3 MDH contre 61 millions une année auparavant. Compte tenu de ces résultats, le bénéfice net consolidé du groupe est ressorti en légère progression de 1% pour totaliser 219,6 MDH. Ainsi, la marge nette ressort à 6,5%, en croissance de 20 points de base. Par conséquent, la société prévoit de distribuer un dividende ordinaire du même montant que ces dernières années, soit 3,5 DH par action. Ce qui situe le taux de rendement de l’action Auto Hall à 3,7% sur la base du cours du 17 mars de 93,9 DH.

En dépit d’un contexte toujours difficile, le distributeur compte poursuivre sa stratégie de croissance interne et externe. D’ailleurs, sur ce dernier point, il faut noter la poursuite du développement de l’activité à l’export vers la Mauritanie, sachant que d’autres pays sont visés également.