Auto Hall : dividende exceptionnel de 2,50 DH, à  percevoir en actions ou en numéraire

Les détenteurs des titres Auto Hall seront gâtés.  Le Conseil d’administration du concessionnaire a en effet décidé de proposer à la prochaine assemblée générale ordinaire, prévue le 31 mai, l’attribution, en plus du dividende ordinaire de 3,50 DH par action, un dividende exceptionnel de 2,50 DH par action à chacun des 47,2 millions de titres formant le capital de la société. Le management a également décidé de soumettre pour approbation la décision de permettre l’augmentation du capital de la société via cette distribution exceptionnelle. Les actionnaires auront ainsi le choix de percevoir leur dividende exceptionnel soit en numéraire, soit en actions, ou les deux à la fois.

Crédit Agricole du Maroc : bénéfice net de 372 MDH en 2010, en hausse de 8%

Le Crédit Agricole du Maroc vient de publier des résultats satisfaisants au titre de l’exercice 2010. Sur le plan commercial, les ressources de la clientèle de la banque ont progressé de 6% par rapport à 2009, à 48,9 milliards de DH. Les crédits à la clientèle ont, eux, évolué de 8%, à 48,2 milliards de DH. Dans ce contexte, le produit net bancaire s’est apprécié de 7% pour atteindre 2,27 milliards de DH. En ligne directe, le résultat brut d’exploitation s’est hissé de 5%, à 1,12 milliard de DH, et le bénéfice net a augmenté de 8%, à 372 MDH.
Par ailleurs, l’augmentation de capital de 700 MDH, décidée en 2009, a été entièrement souscrite en 2010. Les fonds propres réglementaires de la banque ont ainsi atteint 4,4 milliards de DH.

80% des particuliers détenant des parts d’OPCVM optent pour l’obligataire et le monétaire

Les personnes physiques marocaines qui investissent dans les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) sont plutôt portées sur les produits sans risque. En effet, selon les dernières statistiques du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), arrêtées le 15 avril 2011, près de 80% des 18 388 particuliers résidents détenant des parts d’OPCVM optent pour les catégories obligataires et monétaires. Les OPCVM obligations moyen et long terme attirent le plus grand nombre d’investisseurs particuliers, avec une part de 66%. Ils sont suivis par les fonds monétaires et obligations court terme qui totalisent ensemble un peu plus de 2 500 investisseurs, soit près de 14% du total. Les 20% restants sont répartis entre les OPCVM actions (14%), les fonds diversifiés (5,4%) et les fonds contractuels (0,9%).

Bank Al-Maghrib met en place une nouvelle catégorie d’instruments monétaires

Bank Al-Maghrib vient d’adopter une nouvelle circulaire relative aux instruments de politique monétaire. Ses principales nouveautés sont une classification des opérations de politique monétaire en fonction de leur échéancier ; la création d’une nouvelle catégorie d’instruments intitulée «opérations de long terme» dans le but d’injecter ou de retirer des liquidités supplémentaires sur une durée supérieure à 7 jours ; la fixation du taux de reprise de liquidités à 7 jours au niveau du taux directeur minoré de 50 points de base ; l’élargissement des actifs éligibles en tant que collatéral aux titres de créances garanties par l’Etat et aux certificats de dépôt ; et enfin la mise en place d’un nouveau calendrier, basé sur des jours fixes, pour l’observation de la réserve monétaire obligatoire.