Attijariwafa bank : résultats en forte croissance au 30 septembre

Attijariwafa bank a clôturé son troisième trimestre de l’année avec des résultats en forte progression. Son bénéfice net part du groupe s’est établi à 1,46 milliard de dirhams, en hausse de 29,6% par rapport à la même période de 2005. Cette performance, qui vient renforcer l’évolution enregistrée au cours du 1er semestre (+27,6%), trouve son origine dans la progression de 22% du produit net bancaire consolidé (PNB) qui ressort à 5 milliards de dirhams. Ce dernier a été porté par la bonne tenue de la marge sur commissions (+40% à 958 millions de dirhams) et par l’excellente performance du résultat des opérations de marchés (+150% à 653 millions de dirhams).
Ainsi, le coefficient d’exploitation de la banque s’améliore de 3,8 points pour passer à 47,3%. Son assise financière s’est renforcée avec des fonds propres part du groupe totalisant 11,8 milliards de dirhams, en progression de 13,4% par rapport au 30 septembre 2005.
Ces performances traduisent le bon comportement de l’ensemble des activités du groupe Attijariwafa bank. L’activité classique affiche une croissance de 20% des dépôts de la clientèle, qui se sont établis à 113 milliards de dirhams, et de 12,8% des créances qui ressortent à 76 milliards de dirhams. Quant aux services financiers spécialisés ainsi que la banque de marchés et d’investissement, ils continuent de profiter des synergies du groupe et de développer leurs activités.

Unimer : résultats semestriels en régression au 30 septembre

Evoluant dans une conjoncture difficile marquée par une baisse de plus de 20% des captures pélagiques et par une hausse de 20% du prix d’achat de la sardine, Unimer a clôturé le 1er semestre de son exercice à cheval entre 2006 et 2007 avec des résultats en baisse. Son chiffre d’affaires est passé à 102 millions de dirhams, soit une régression de 16% par rapport au 30 septembre 2005.
Toutefois, la société a pu dégager un résultat d’exploitation au même niveau que celui de l’année dernière vu qu’elle a concentré sa production sur des produits à rentabilité plus élevée. Ce résultat ressort à 14,6 millions de dirhams, contre 14,9 millions au 30 septembre 2006.
Mais, malgré cela, le résultat net d’Unimer ressort en baisse. Il s’est établi à 10,1 millions de dirhams contre 12,3 millions une année auparavant, soit une évolution de -17,9%. Cette contre-performance est le résultat de la détérioration du résultat financier de la société qui est passé de 700 000 dirhams à -2,2 millions de dirhams et ce, suite à l’augmentation des charges d’intérêt et à la réalisation de gains de change moins importants que ceux de l’année dernière.

HPS : opération d’introduction en Bourse sursouscrite plus de 29 fois

Voilà, c’est fait ! La dixième et dernière société à s’introduire en Bourse cette année vient de rejoindre, officiellement, la cote ce mercredi 27 décembre. La valeur a été réservée à la hausse en début de séance tant la demande était importante. En effet, l’opération de cession de 30% du capital de HPS (Hightech Payment Systems) a été sursouscrite plus de 29 fois, soit un taux de satisfaction de la demande de seulement 3,4%. Cette demande portait sur 5,74 millions de titres, soit un montant souscrit de 4,88 milliards de dirhams. L’offre, elle, portait uniquement sur 195 000 titres ou 165,7 millions de dirhams.
Plus de 6 180 souscripteurs ont participé à l’opération dont 5 706 personnes physiques. Le taux de satisfaction de la demande de cette catégorie de souscripteurs est de 4,54%. Celui des personnes morales ressort, lui, à 2,51%.
A noter que l’opération d’introduction en Bourse de la société HPS a fait l’objet d’une forte participation d’institutionnels étrangers. En effet, près de 200 organismes ont exprimé une demande de l’ordre de 1,97 million de titres. La raison en est qu’HSP est connue mondialement pour ses solutions monétiques.