Atlanta : Avec un potentiel de hausse de 4,6% le titre de l’assureur est à  conserver

Malgré des performances commerciales en appréciation au titre du premier semestre 2011, Atlanta se retrouve encore une fois fortement pénalisée par les contre-performances réalisées sur le marché boursier. Le cours de la filiale d’Holmarcom et de la CDG affiche un recul depuis le début de l’année de plus de 12%. La valeur reste ainsi en dessous de son cours cible, établi par les analystes de BMCE Capital Bourse à 70 DH. Le potentiel de croissance du titre, compte tenu de son cours de 66,94 DH du 12 décembre, se situe donc à 4,6%.
La société de bourse recommande donc de le conserver dans les portefeuilles.
Cela dit, Atlanta n’a de chance de retrouver le chemin de la croissance en Bourse que si le contexte global du marché s’améliore en 2012 et que ses résultats au titre de l’exercice 2011 font état d’une nette amélioration de ses indicateurs de rentabilité par rapport à 2010.
A ce titre, les analystes de BMCE Capital tablent pour Atlanta sur des primes émises nettes en progression de 7,2%, à plus de 2 milliards de DH en 2011, et d’une hausse de 5%, à 2,2 l’année qui suit. Cette évolution intègre une hausse annuelle moyenne des primes de 7,5%, à 162,5 millions de DH en 2012 pour l’activité Vie et une bonification de 6%, à 2,03 milliards pour l’activité Non Vie. Dans ce sillage, la capacité bénéficiaire devrait reculer de 8,8% à 225,8 millions de DH en 2011 (compte non tenu de reprises éventuelles sur le titre Samir) avant de se bonifier de 4%, à 235 millions de DH en 2012.
Dans ces conditions, le multiple de bénéfice prévisionnel ressort, sur la base du cours cible de 70 DH, à 18,7 et 17,9 respectivement pour 2011 et 2012.
Malgré ces prévisions, les analystes notent que la structure du portefeuille de placement d’Atlanta demeure axée sur les titres de sa maison mère. Chose qui limite fortement la compagnie pour profiter d’une plus grande diversification des risques en Bourse. «Cette problématique ne pouvant être résolue que sur le long terme, Atlanta oriente, ainsi, sa stratégie vers l’amélioration de la qualité de service et l’optimisation des résultats techniques», précise BMCE Capital Bourse. Il s’agit principalement des services dans l’assurance automobile (près de 40% du chiffre d’affaires Non Vie) ainsi que des assurances sociales (Accidents de travail et maladie). La compagnie compte également récolter les fruits du partenariat avec le CIH. A ce titre, 5 nouveaux produits ont été lancés et concernent essentiellement les contrats décès avec prime annuelle.
«Cela devrait permettre d’afficher des progressions importantes au niveau de la branche Vie jusqu’à l’arrivée à maturité des contrats en question», notent les analystes. En perspective également, des synergies avec les autres sociétés du groupe, notamment Sanad et Sofac, sont en cours de développement.