Assurances : Les compagnies ont subi les contre-coups de la contre-performance du marché boursier

l’activité est en hausse de 8,4% à  11,8 milliards de DH, alors que les bénéfices ont reculé de 11,4% à  988 MDH.

Le chiffre d’affaires des compagnies d’assurance cotées, constitué principalement des primes émises, est certes en hausse de 8,4%, 11,8 milliards de DH, mais leur bénéfice net s’est effrité de 11,4% pour clôturer l’année à 988 MDH. En fait, l’activité des assureurs s’est bien comportée en 2012, portée par une sinistralité moins élevée que les années passées. Wafa assurance, par exemple, a réalisé un chiffre d’affaires de 5,7 milliards de DH, en progression de 8,5% grâce à la branche non vie qui s’est bonfiée de 10,5%, portée par l’automobile qui reste le premier contributeur aux revenus du groupe. En raison d’un ralentissement de la croissance de l’épargne, les primes du segment  non vie n’a augmenté que de 6,8%. Idem pour Atlanta dont le montant des primes s’est apprécié de 10,6%, à 2,7 milliards de DH, soit une hausse de 87% pour le premier segment et de 4,3% pour le second. En revanche, la CNIA affiche un recul de son activité vie de 3,4% contre une amélioration de 8% de la branche non vie, ce qui a établit ses revenus à 3,2 milliards de DH.

Toutefois, si les compagnies d’assurance se sont montrées résilientes face à la situation du marché financier au premier semestre, la morosité de la Bourse a fini par affecter leurs portefeuilles de placement et par conséquent leurs résultats financiers, ce qui a tiré les bénéfices nets vers le bas. Ainsi, le résultat de Wafa assurance a diminué de 9,4%, à 733,5 MDH, au moment où celui d’Atlanta a chuté de 35,7%, à 101 DH. CNIA, elle, a limité la baisse de son résultat net à 5,3% pour atteindre 100 MDH. Pour sa part, le courtier Agma Lahlou affiche une capacité bénéficiaire en croissance de 24%, à 53,7%.