AMT de La Vie éco : 11 trophées de la gestion collective à  décerner

La cérémonie se déroulera le 21 mai courant à  l’hôtel Royal Mansour à  Casablanca.
Il s’agit de la quatrième édition et la deuxième après
la refonte de
la méthodologie
de calcul des performances.
92 fonds de 11 sociétés de gestion concourent sur
deux horizons d’investissement.

Ils arrivent. Les «Asset Management Trophies» (AMT) de La Vie éco, prix destinés à récompenser les gestionnaires d’OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières) les plus performants, tiendront cette année leur 4e édition. La soirée de remise des trophées se déroulera le 21 mai à l’hôtel Royal Mansour à Casablanca. Ainsi, après deux éditions fort réussies en 2005 et 2006, une année 2007 conscrée à la refonte de la méthodologie de mesure des performances, et une 3e édition, tenue en 2008, ayant concrétisé la nouvelle approche, le quatrième round de ce palmarès arrive avec plus de fonds participants, des périodes de calcul élargies et, naturellement, plus de trophées.

Les AMT ont évolué après le changement de la méthodologie de calcul
L’importance de cet événement n’est plus à démontrer, et les professionnels du marché le confirment. Dans un secteur de la gestion d’actifs encore dominé par les grands investisseurs, l’apport d’un outil exhaustif et clair de comparaison et de prise de décision destiné au grand public est de taille pour la profession.  «La gestion collective au Maroc reste marquée par l’importance des actifs confiés par les institutionnels et les personnes morales. Le poids des personnes physiques ne représente en effet que 10% des actifs gérés par la profession. C’est donc pour promouvoir et développer le poids de cette catégorie d’investisseurs que les Assets Management Trophies de La Vie éco peuvent fournir un appui informationnel étant donné que ce classement ne concerne que les OPCVM grand public», affirme Mohamed El Alaoui, président de l’Association des sociétés et fonds d’investissement marocains (Asfim), partenaire de l’événement.
Avant de parler plus en détail de cette édition, un rappel de l’historique et de l’évolution des Asset Management Trophies (AMT) s’impose.
Depuis 2005, La Vie éco, en partenariat avec Finacess-Six Telekurs Mena et Europerformance, établit le palmarès des OPCVM et récompense les fonds les plus performants en leur décernant des AMT,  trophées de la gestion collective. Ceci dans l’objectif de porter à la connaissance du grand public quels sont les fonds qui ont été les mieux gérés durant une période d’observation donnée. En 2007, une convention de partenariat a été signée entre La Vie éco, Finaccess et l’Asfim pour l’adoption d’une nouvelle approche afin de tenir compte du développement du marché des OPCVM. Une nouvelle méthodologie a été ainsi mise en place pour la mesure des performances des fonds participants.
Lors des deux premières éditions donc, le palmarès était établi sur la base d’un baromètre relativement simple qui combinait la performance réalisée par les fonds et le risque pris par les gérants à travers le ratio «performance /volatilité». Le choix de cette méthodologie était délibéré compte tenu du contexte du marché à l’époque et de notre volonté d’instaurer la notion de palmarès et de classement de fonds, jusque-là étrangère à notre marché.
Seulement, cette approche souffrait de quelques critiques relatives au traitement des OPCVM obligations et monétaires, qui pèsent plus de 80% de l’actif net global du marché, étant donné que ces catégories présentent des spécificités de gestion, notamment en termes de sensibilité aux fluctuations des taux d’intérêt.
Tout en étant conscients de cette limite, nous ne pouvions, dans un premier temps, que la contourner en raison de la non-disponibilité de l’information : les gérants n’étant pas tenus, de par la loi, de divulguer la sensibilité de leurs fonds. Mais, grâce à la convention signée en 2007 avec les gestionnaires de fonds, à travers l’Asfim, l’accès à ces données est devenu possible, ce qui a constitué d’ailleurs un élément structurant pour la profession. Et outre l’intégration de la notion de sensibilité dans la nouvelle méthodologie, nous avons opté, en concertation avec les professionnels, pour le ratio de Treynor pour la mesure des performances.
Ainsi, en plus de la classification réglementaire des OPCVM qui se décline en quatre catégories (actions, diversifiés, obligations et monétaires), une segmentation plus fine en termes de sensibilité et de maturité a été retenue afin de mieux coller à la réalité du marché. Les OPCVM monétaires ont en effet été scindés en deux classes, de même que les fonds obligations moyen et long terme qui ont été sectionnés en trois sous-catégories (voir tableau ci-contre). Les OPCVM obligations court terme ont pour leur part été regroupés dans une seule fourchette de sensibilité, tandis que les fonds actions et diversifiés n’ont subi aucun changement.

Plus de fonds et de trophées en jeu qu’en 2008
Pour chacune de ces classes de fonds, la mesure des performances s’appuie sur des indices de référence et des actifs sans risque spécifiques. A titre d’exemple, les fonds monétaires dont la sensibilité est inférieure à 0,3 ont pour étalon le taux moyen pondéré (TMP) interbancaire de la période d’observation. Tandis que ceux dont la sensibilité est comprise entre 0,3 et 0,5 ont un indice de référence composé de 60% de l’indice MBI (Moroccan bond index) court terme et 40% du TMP interbancaire. Quant aux fonds diversifiés, ils se basent sur un indice composé de 60% du Masi, indice général de la Bourse de Casablanca, et 40% du MBI global avec comme actif sans risque le MBI moyen et long terme.
Lors de la 3e édition des AMT, qui prenait comme période d’observation l’année 2007, 74 fonds avaient concouru selon cette nouvelle méthodologie. Le nombre des trophées a été limité à six étant donné, d’une part, qu’il n’y avait qu’une seule période d’observation (un an) et, d’autre part, que deux classes n’étaient pas éligibles au concours.
Pour l’édition de cette année, le nombre de fonds est plus important, de même que les trophées à décerner. 92 fonds gérés par 11 sociétés de gestion vont en effet concourir pour l’obtention de 11 trophées AMT, dont sept qui vont récompenser les performances sur 1 an et quatre les réalisations sur 2 ans. Outre le respect des fourchettes de sensibilité, ces OPCVM sont passés par plusieurs filtres pour être éligibles, notamment la continuité dans l’historique des valeurs liquidatives, le maintien de la même classe d’actif au cours de la période d’observation et la gestion d’un actif net moyen inclus dans les 95% de l’actif net total moyen des fonds sélectionnés appartenant à la même classe.
Ainsi, douze fonds gérés par six sociétés de gestion concourent dans la catégorie OPCVM monétaires, avec une sensibilité inférieure à 0,3. Trois autres appartenant à trois sociétés de gestion participent dans la même catégorie, mais avec une sensibilité comprise entre 0,3 et 0,5. Pour les OPCVM obligations court terme, dix fonds gérés par huit sociétés concourent à cette 4e édition.
Pour ce qui est des catégories qui participent à la fois sur l’horizon un an et deux ans, les OPCVM obligations moyen et long terme, avec une sensibilité comprise entre 1,1 et 5,1, totalisent 14 fonds gérés par six sociétés de gestion sur les deux périodes d’observation. Ces fonds sont de cinq sur 1 an s’agissant de la classe de sensibilité 5,1-9 et de 8 sur 2 ans. Notons qu’aucun OPCVM n’a de sensibilité supérieure à 9, ce qui élimine cette classe du palmarès.
S’agissant de la catégorie des fonds diversifiés, 17 OPCVM de 9 sociétés de gestion concourent sur 1 an et 16 sur 2 ans. Quant aux fonds actions, ils sont 24 de 11 sociétes de gestion à participer sur la période 1 an et 23 sur la période 2 ans.
Au total, ce sont près de 60% des OPCVM grand public (35% du nombre total des OPCVM) qui seront représentés lors de cette manifestation. En 2010, le nombre de trophées en jeu restera le même, dans la mesure où les fonds participants seront également jugés sur deux périodes d’observation (1 an et 3 ans). Mais dès 2011, 18 trophées vont pouvoir être décernés sur 1 an, 3 ans et 5 ans. En attendant, rendez-vous le 21 mai courant pour la remise des trophées aux vainqueurs de cette quatrième édition dont les noms seront dévoilés au grand public dans notre édition du 22 mai.