Agroalimentaire : des résultats mitigés

Les sociétés agroalimentaires de la cote n’ont pas toutes bénéficié du redressement progressif de la conjoncture économique.

La société des Brasseries du Maroc et la Centrale Laitière ont vu leurs revenus reculer de 7,5% et 2,7% respectivement, à 946 MDH et 3,3 milliards de DH. La première en raison de la baisse des ventes locales de la bière. La seconde, à cause de la diminution de la consommation du lait liquide malgré la légère appréciation de la part de marché sur les produits laitiers frais et sur le fromage. Ceci, en plus de la comptabilisation de certains éléments exceptionnels liés à des taxes et impôts dont l’industriel du lait s’est acquitté, a fait chuter de 86,5% le bénéfice à 9 MDH. Celui de SBM a augmenté de 14,2%, à 73 MDH sous l’effet de la baisse des charges fiscales, sachant qu’à fin juin 2014, la société a fait les frais d’un coût fiscal lié à l’opération de fusion avec Branoma.

En face, les revenus de Lesieur sont en hausse de 5,5%, à 2 milliards de DH suite à l’amélioration des revenus à l’export de l’huile d’olive. Et grâce à la bonne couverture des matières premières et à la maîtrise des charges opérationnelles, le résultat net consolidé s’est accru de 2%, à 102 MDH. Pour sa part, le chiffre d’affaires de Cosumar ressort en progression de 9%, à 3,3 milliards de DH consécutivement surtout à un réaménagement adopté dans sa politique d’importation de sucre brut et d’exportation de sucre blanc sans subvention. Avec un résultat d’exploitation en croissance de 39%, à 635 MDH, le bénéfice final s’est envolé dans les mêmes proportions pour totaliser 404 MDH.

Oulmès, elle, a tiré profit de l’augmentation des ventes pour augmenter son chiffre d’affaires de 8,2%, à 695 MDH. De plus, les performances réalisées sur les achats des matières premières ont fait grimper le bénéfice de 11,7%, à 54,3 MDH. Enfin, Unimer a profité du redressement des débarquements des anchois pour situer son volume d’affaires 425 MDH, soit une croissance de 13%. Toutefois, la contre-performance du résultat financier de 63,3% a grevé le résultat net de 14% qui s’établit à 34,8 MDH.