Addoha : Un potentiel de hausse en Bourse de 55%, selon BMCE Capital

Le comportement des investisseurs surprend quand il s’agit de l’action Addoha. Celle-ci a vu son cours reculer de près de 5% depuis le début de l’année, alors que le bénéfice qu’a dégagé le promoteur immobilier au titre de 2010 a quasiment doublé par rapport à celui de 2009, que l’endettement du groupe a été réduit de moitié et que le dividende que propose le management aux actionnaires a largement de quoi les séduire. Sans doute, le contexte géopolitique perturbé de la région, les réformes constitutionnelles en cours au Maroc  et le récent attentat terroriste survenu à Marrakech poussent les investisseurs à ne donner qu’un faible poids aux fondamentaux qu’affiche la valeur immobilière. Cette situation ne devrait pas durer longtemps, selon les analystes, et l’on prévoit un rush sur les titres boursiers du promoteur, d’autant plus que ses perspectives d’avenir sont meilleures que ses réalisations pour l’année 2010.
En effet, Addoha compte poursuivre en 2011 son programme ambitieux visant la réalisation de 150 000 logements sociaux à l’horizon 2015, dont la moitié a d’ores et déjà été lancée. A ce titre, les compromis de vente signés par le groupe s’élèvent à près de 37 000, ce qui correspond à un chiffre d’affaires sécurisé de 20,8 milliards de DH, dont 8,3 milliards pour la branche économique et intermédiaire, 9,9 milliards pour les résidences principales de haut standing (Prestigia) et 2,6 milliards  pour les résidences secondaires de haut standing (Excelia). Dans ces conditions, le chiffre d’affaires de l’exercice 2011 devrait s’élever à 9,1 milliards de DH, selon les estimations du groupe.
Concernant la réserve foncière d’Addoha, elle s’élève aujourd’hui à près de 6 000 hectares suite à l’acquisition de 146 hectares pour une mise de 827 MDH et l’accès à une réserve de 230 hectares mise à disposition par l’Alem dans le cadre d’une convention signée avec cette dernière pour la construction de 37 000 logements.
Compte tenu de ces éléments, les analystes de BMCE Capital Bourse estiment qu’Addoha devrait brasser dans les deux années à venir des revenus consolidés de 9,47 milliards de DH en 2011 (+25%) et de 11,37 milliards en 2012 (+20%). Parallèlement, le résultat net part du groupe devrait se bonifier de 24,5% en 2011, à 2,1 milliards de DH, et de 29,3% en 2012, à 2,7 milliards.
Avec ces perspectives, le cours cible de la valeur Addoha, estimé par BMCE Capital Bourse, ressort à 154 DH. Ce qui donne à l’action un potentiel théorique de croissance en Bourse de 55% par rapport à son cours du 2 mai (99 DH).
Notons, par ailleurs, que les indicateurs boursiers prévisionnels du titre s’affichent en forte amélioration, avec un multiple de bénéfices (PER) estimé pour 2011 de 15 seulement, un multiple de fonds propres (P/B) de 2,8 et un rendement de dividende (D/Y) de 3,3%.