Addoha en Bourse : des perspectives prometteuses

Evoluant dans un contexte de forte croissance, Addoha veut sortir du cadre familial.

C’est dans les locaux d’Attijariwafa bank qu’Anas Sefrioui, PDG du groupe Addoha, a présenté avec fierté l’opération d’introduction en Bourse de son groupe, qui vaut aujourd’hui plus de 9 milliards de DH. Cette opération, qui porte sur la cession de 35% du capital, représente la plus importante introduction après celle de Maroc Telecom. En effet, son montant total dépasse les 2,76 milliards de DH, pour un prix de 585 DH l’action. Toutes les banques de la place ont été retenues pour former le syndicat de placement vu la taille de l’offre. La période de souscription s’étalera du 12 au 20 juin.
Sur les raisons qui motivent l’introduction, le PDG du groupe a affirmé que la société n’a nul besoin de fonds. Le cash disponible dans sa trésorerie s’élève en effet à 1,8 milliard de DH. Cette décision, a-t-il ajouté, est liée, entre autres, à la volonté d’institutionnaliser le tour de table du groupe vu qu’Addoha, société familiale, a atteint une taille très importante.

L’activité du groupe a doublé entre 2003 et 2005
Depuis le démarrage de son activité en 1995, le groupe Addoha a réalisé une croissance phénoménale. En se spécialisant dans le logement économique (96% de l’activité), il a su profiter du déficit dans le secteur de l’habitat (estimé à 1,24 million de logements). Et avec les avantages accordés par l’Etat et la qualité de ses produits et services (certification ISO, guichet unique, conventions avec les banques…), le groupe a vu son activité doubler au bout de quelques années. Sa part de marché a atteint 40% pour un CA qui dépasse les 2 milliards de DH pour 2005. Les bénéfices ont suivi l’évolution de l’activité, s’établissant à 627 MDH en 2005, et la santé financière de la société s’en est trouvée renforcée (aucun endettement). Ce qui lui a permis d’augmenter le taux de distribution de dividende à 60%.

C’est ce niveau d’activité et de résultat qui explique la valeur à laquelle est arrivé le groupe Addoha. Le prix de 585 DH l’action correspond à une valorisation totale d’à peu près 7,9 milliards de DH, ce qui tient compte d’une décote de 15,2%. La valeur sans décote du groupe s’élève en effet à 9,31 milliards de DH.
Deux méthodes de valorisation ont été utilisées, fondées uniquement sur les indicateurs d’activité et de résultat passés et futurs. La méthode des comparables boursiers a donné une valorisation moyenne de 9,6 milliards de DH, en comparant le groupe avec des sociétés du même secteur cotées sur différentes places internationales. La méthode d’actualisation des flux futurs (discounted cash flows), elle, a fait ressortir une valeur totale de 9,31 milliards de DH, ce qui correspond au montant retenu par le groupe et sa banque conseil (Attijari Finances Corp). La raison en est que cette méthode se fonde sur des hypothèses d’activités futures très prévisibles sur le moyen et le long terme.
Addoha détient en effet une assise foncière qui lui assurerait une continuité de l’activité jusqu’en 2012, et le besoin national en matière de logement social est estimé à 2,37 millions d’unités à l’horizon 2012, pour une offre annuelle d’uniquement 125 000 unités.