Addoha : BMCE Capital recommande de souscrire à  l’augmentation de capital

Après plusieurs mois d’attente, le rideau s’est enfin levé sur les modalités de l’augmentation de capital d’Addoha. Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a donné le feu vert à la société pour procéder à une levée de 3 milliards de DH, via l’émission de 31,5 millions de nouvelles actions au prix unitaire de 95 DH, destinées exclusivement aux actionnaires actuels et aux détenteurs de droits de souscription.

Cette opération tombe à point nommé, car elle vise à satisfaire plusieurs besoins que manifeste le groupe immobilier. Les objectifs de cette augmentation de capital sont en effet de  permettre l’acquisition d’une assiette foncière supplémentaire de 250 hectares dans la région de Casablanca destinée à accueillir des projets de logements sociaux à 250 000 DH, ainsi que d’accélérer le rythme de production des projets de haut standing. L’opération vise également à consolider la structure financière de la société, en fixant les fonds propres à un niveau adéquat par rapport aux investissements futurs, et en optimisant les coûts de financement.

Selon les analystes, notamment ceux de BMCE Capital, c’est surtout la consolidation de la structure financière qui reste la priorité pour Addoha, tant les tensions semblaient importantes sur ses finances compte tenu de son engagement dans différents programmes économiques et de haut standing. La pression sur son Besoin en fonds de roulement (BFR), élément clé de l’équilibre financier, n’a cessé de se détériorer depuis 2008. Après cette opération, le BFR moyen sur la période 2010-2012 devrait se situer à 177% du chiffre d’affaires consolidé, contre une moyenne de 253% entre 2007 et 2009.

Cela dit, même si cette opération est annonciatrice de développement et d’amélioration de la situation financière, elle comporte un élément négatif : la revue à la baisse du business-plan d’Addoha. En effet, les prévisions chiffrées contenues dans la note d’information de l’augmentation de capital révèle que la société a revu à la baisse ses estimations tant de revenus que de résultats sur les trois prochaines années. Les analystes estiment que cette baisse est probablement liée à de nouveaux décalages attendus dans les livraisons projetées sur cette période. Sur la base des estimations de BMCE Capital Bourse, les séquences de flux s’en trouvent légèrement impactées de près de 200 MDH entre 2010 et 2012.

Il reste que, in fine, la valorisation globale d’Addoha après cette augmentation de capital ressort en hausse de 7,6%, à 47,6 milliards de DH, par rapport à son ancienne valorisation. Les analystes recommandent donc de souscrire à l’opération, en achetant les droits de souscription qui ont été admis à la cote le 15 juillet. Le prix unitaire de 95 DH fixé dans cette opération présente en effet une décote de 19% par rapport au cours de l’action Addoha du 12 juillet (117 DH).