Activité en hausse pour le groupe OCP grà¢ce aux ventes d’engrais

Le chiffre d’affaires a atteint 33 milliards de DH à  fin septembre, en progression de 3% sur une année glissante. Les ventes d’engrais, qui représentent 47% des revenus du groupe, sont en hausse de 29,8%. L’activité devrait rester bien orientée à  fin décembre.

Le groupe OCP a réussi à améliorer ses revenus au terme du 3e trimestre de cette année, grâce notamment à la bonne tenue des ventes d’engrais couplée à une hausse des prix. En effet, l’industriel a réalisé un chiffre d’affaires de 3,7 milliards de dollars (33 milliards de DH), en hausse de 3% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette progression s’explique surtout par la croissance des ventes des engrais de 29,8%, à 1,7 milliard de dollars (15 milliards de DH), sachant que ce produit représente 47% des revenus du groupe. Globalement, l’OCP a réussi à écouler 3,8 millions de tonnes de produits, contre 3,3 millions une année auparavant grâce à la forte demande enregistrée aux Etats-Unis mais également en Afrique. D’ailleurs, ses exportations vers les pays subsahariens ont doublé pour s’établir à
460 000 tonnes.

En revanche, les autres activités du groupe se portent moins bien. En effet, les ventes d’acide sont en recul de 7%, à 703 millions de dollars (6,3 milliards de DH). Il faut dire que cette baisse est en ligne avec la stratégie adoptée par l’OCP afin de profiter de la forte demande manifestée sur les engrais. Toutefois, l’industriel table sur un redressement des revenus de ce produit au 4e trimestre de cette année, consécutivement à l’entrée en vigueur du contrat de fourniture d’acide avec l’Inde. Les ventes de roche ont également reculé de 15,6%, à 943 millions de dollars (8,4 milliards de DH). Dans ces conditions, l’excédent brut d’exploitation ressort en stagnation, à 1 milliard de dollars. Le résultat opérationnel, lui, s’est élevé à 889 millions de dollars (8 milliards de DH), en accroissement de 4,5%. Notons que l’OCP poursuit son programme d’investissement conformément au budget alloué. Au 30 septembre, le groupe a déboursé 14,8 milliards de DH au titre des investissements.

Du côté des perspectives, l’OCP prévoit au terme de cet exercice la réalisation de revenus en augmentation avec une légère appréciation de l’excédent brut d’exploitation en dépit des conditions météorologiques défavorables ainsi que la cherté des coûts des intrants subie au 1er trimestre.
En 2015, la mise en place des nouvelles unités pour répondre à la demande croissance du marché devrait permettre au groupe de hisser ses réalisations. A côté, il devrait poursuivre sa politique visant l’adaptation de sa gamme de produits en vue de profiter des conditions du marché et tirer profit de l’amélioration de ses coûts de production, et ce, grâce notamment à l’exécution soutenue de son plan d’investissement.