458 150 actions Label’Vie mises en vente du 16 au 20 juin

Le prix de l’action variera entre 995 et 1?144 DH. Il tient compte d’une décote minimale de 14,5%. Pas d’effet de levier lors de la souscription.
L’augmentation de capital servira à financer l’ouverture de 27 points de vente. 1,7 milliard de DH seront investis au cours des 3 prochaines années.
La croissance prévisionnelle du résultat net est de 3 600 % de 2007 à 2011 !

C’ est la série à la Bourse de Casablanca ! A peine l’introduction de la Compagnie Minière de Touissit (CMT) bouclée, un nouveau candidat s’aligne pour rejoindre la cote. Il s’agit d’Hyper SA, société détentrice de l’enseigne de distribution Label’Vie, qui adresse un appel public à l’épargne pour financer une augmentation de capital. Ce faisant, elle s’apprête à devenir la 4e nouvelle recrue de la cote depuis le début de l’année.

La période de souscription à l’opération est fixée entre le 16 et le 20 juin. Au total, ce sont 458 150 actions qui seront mises en vente. Celles-ci sont proposées pour une fourchette de prix allant de 995 à 1 144 DH. Soit un montant global compris entre 455 et 524 MDH.

Les titres seront mis en vente chez ART Bourse, au sein du groupe Banques Populaires, BMCE Bank, BMCE Capital Bourse, BMCI, BMCI Bourse et Safabourse. A noter que le coordinateur global de l’opération, BMCI Finance, se réserve le droit de clôturer la souscription de manière anticipée à partir du 17 juin. Le titre Label’Vie, qui sera coté au premier compartiment à partir du 2 juillet, inaugurera le secteur des «distributeurs» de la place casablancaise.

Cette offre à prix ouvert est structurée en cinq types d’ordre. Le premier type d’ordre est réservé aux salariés de la maison mère d’Hyper SA, Best Financière. Les salariés du groupe et de ses filiales se voient ainsi allouer 18 326 actions (4% du montant de l’opération).

Pas de traitement de faveur pour le grand public qui devra jouer des coudes avec les personnes morales pour se répartir les 142 027 actions (31% du capital mis en vente) du second type d’ordre. Allocation par itération et plafond de souscription fixé à 500 000 DH pour ce type d’ordre. Les personnes physiques et morales prêtes à aller jusqu’à 3 millions de DH seront, elles, concernées par le troisième type d’ordre auquel 15% des actions mises en vente ont été réservés.

L’allocation s’y fera au prorata des demandes. Et c’est devenu la règle pour les non-institutionnels : pas d’effet de levier. Pour le second et le troisième type d’ordre, les souscriptions doivent en effet être couvertes à 100% par un dépôt effectif. Le 4e type d’ordre est réservé quant à lui aux investisseurs de droit marocain exprimant des ordres inférieurs ou égaux à 45 815 actions. OPCVM, entreprises d’assurance et de réassurance, organismes de pension et de retraite et autres sociétés de Bourse se répartissent entre autres les 35% de capital dévolus à ce type d’ordre.

Enfin, le type d’ordre 5, portant sur 15% du capital mis en vente, est réservé quant à lui aux personnes morales marocaines et étrangères exprimant des ordres inférieurs ou égaux à un montant de 26,2 MDH. Sont concernées les sociétés anonymes de droits marocain ou étranger ayant comme activité principale ou régulière l’investissement en valeurs mobilières, à l’exclusion des OPCVM obligataires et monétaires.

En adressant son opération plus aux investisseurs d’envergure qu’au grand public, Hyper SA affiche une volonté d’institutionnaliser son tour de table. Néanmoins, l’objectif principal de l’opération demeure le financement du développement de Label’Vie. C’est que l’enseigne a soif d’expansion.

L’entreprise ambitionne en effet d’enrichir sa chaîne de magasins de 27 nouveaux points de vente (21 supermarchés et 6 hypermarchés) à l’horizon 2011. Ce qui correspond à une surface de vente additionnelle de 65 800 m2. Un programme d’investissement de 1,7 milliard de DH sera nécessaire pour réaliser cet objectif. L’année 2008, durant laquelle un nouveau supermarché Label’Vie a été inauguré, devrait par ailleurs connaître l’ouverture de 5 autres supermarchés et d’un hypermarché supplémentaire répartis entre Casablanca et Rabat.

Hyper SA voit donc grand. Son business-plan prévisionnel aussi. Le résultat net de la société, qui a été de 8,4 millions de DH en 2007, devrait croître de manière exponentielle pour s’établir à 115 millions de DH d’ici fin 2009, selon les pronostics du management. S’en suivront des exercices 2010 et 2011 tout aussi fastes avec des croissances respectives de 80,3% et de 50%. Ce qui devrait porter le résultat net à 311 millions de DH en 2011, soit une croissance de 3 600% par rapport à 2007.

Trop optimiste Hyper SA ? En tout cas, le marché se fait l’écho de la cherté du prix de l’action. Et pour cause, le prix du titre Label’Vie tient compte davantage des perspectives optimistes de développement de l’entreprise que de sa valeur patrimoniale. En effet, un taux de pondération de 70% a été appliqué à l’évaluation obtenue par la méthode des flux futurs actualisés (DCF), le reste de la valeur procédant de la méthode des comparables boursiers. La décote de 14,5% décidée par le management devrait néanmoins plaider en faveur des souscriptions.