Marrakech : perforation du barrage Al Massira, «Une première en Afrique»

La perforation du barrage Al Massira alors qu’il est toujours en exploitation constitue « une véritable prouesse technique et une première en Afrique » à même de répondre au défi du stress hydrique dans la région de Marrakech, a souligné la Banque Africaine de Développement (BAD).

 

 

Financé par la BAD à hauteur de près de 150 millions d’euros, ce projet a pour objectif de renforcer le débit du barrage Al Massira, deuxième réservoir d’eau du Maroc avec plus de 2,6 milliards de mètres cubes, et de répondre au défi du stress hydrique à Marrakech, qui a connu durant les dernières décennies un important développement urbain et touristique, indique la même source.