« Sex-tape » de Valbuena: Karim Benzema a reconnu en garde à vue être intervenu dans le chantage

Karim Benzema, déféré jeudi matin devant la justice, a reconnu en garde à vue être intervenu dans le chantage à la « sex-tape » dont un autre joueur de l’équipe de France de football, Mathieu Valbuena, était victime, à la demande d’un des maîtres chanteurs, a-t-on appris de source proche du dossier.

L’attaquant des Bleus et du Real Madrid « a reconnu être intervenu auprès de Valbuena à la demande d’un ami d’enfance, approché par trois escrocs qui avaient en leur possession la sex-tape », a expliqué une source proche du dossier.

Benzema « a déclaré s’être mis d’accord avec l’ami d’enfance sur ce qu’il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui », a-t-elle ajouté. Le joueur a affirmé qu’il avait « voulu rendre service à son ami » sans penser qu’il portait tort à Valbuena.

L’attaquant vedette de l’équipe de France est soupçonné d’être intervenu auprès de Mathieu Valbuena le 5 octobre, lors d’un d’entraînement des Bleus, au sujet d’une vidéo intime, subtilisée par trois escrocs qui ont ensuite tenté de le faire chanter.

Les trois maîtres chanteurs présumés, aujourd’hui écroués, avaient à l’époque contacté un proche du frère de Benzema afin d’utiliser l’attaquant du Real Madrid dans leur entreprise d’extorsion. Ce proche de l’international madrilène arrêté lundi devait lui aussi être présenté à un juge.

Karim Benzema a été déféré jeudi matin au palais de justice de Versailles, dans la banlieue ouest de Paris, en vue de sa présentation devant un juge d’instruction. Le parquet a requis son inculpation et son placement sous contrôle judiciaire, sans plus de précision.

Cette annonce tombe à quelques heures de l’annonce de la composition de la liste des joueurs retenus pour affronter en amical l’Allemagne et l’Angleterre les 13 et 17 novembre et risque bien de parasiter le rassemblement des Bleus dans leur centre d’entraînement de Clairefontaine, à quelques mois de l’Euro-2016.