CAF Awards 2018 : Triplé marocain historique et « Mo Salah » Ballon d’or africain

Le Maroc a volé la vedette lors de cette soirée gala avec trois prestigieux trophées.

Dakar, la capitale du Sénégal, a accueilli ce Mardi 8 janvier, la cérémonie des CAF Awards 2018. Le Maroc a volé la vedette lors de cette soirée gala avec trois prestigieux trophées.

Ainsi, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, a été plébiscité meilleur entraineur africain de l’année 2018.

Hervé Renard meilleur entraineur africain de l’année 2018.

 

« Je dédie ce trophée à l’ancien entraineur de l’équipe du Sénégal de football, feu Bruno Metsu », a déclaré à cette occasion, Hervé Renard, qui avait déjà décroché ce titre en 2012 et 2015.

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas était en course pour ce titre avec l’entraîneur du Sénégal, Aliou Cissé et le coach de l’Espérance de Tunis, Moine Chaabani.

De son côté, le latéral international marocain Achraf Hakimi a été nommé meilleur jeune footballeur africain de l’année 2018.

 

Hakimi, qui évolue au club allemand de Borussia Dortmund, a devancé l’Ivoirien Franck Kessié (Milan AC, Italie) et le Nigerian Wilfred Ndidi (Leicester City, Angleterre).

Fouzi Lakjaa s’est vu décerner le trophée « Ydnekatchew Tessema » du Président de la fédération de l’année.

 

Et pour conclure en apothéose cette soirée gala, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, s’est vu décerner le trophée « Ydnekatchew Tessema » du Président de la fédération de l’année.

Mehdi Benatia, dans le onze d’or africain 2018

Le capitaine des Lions de l’Atlas Mehdi Benatia (Juventus de Turin/Italie) a été choisi, quant à lui, dans le meilleur onze africain de l’année.

Dans le reste des catégories des CAF Awards, l’international égyptien Mohamed Salah, sociétaire du club anglais de Liverpool (Premier League), a conservé son titre de Ballon d’Or africain.

« Mo Salah » a devancé son coéquipier sénégalais Sadio Mané et l’international gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal/Angleterre). Il a réussi ainsi à rejoindre le club restreint des joueurs ayant décroché ce trophée deux fois d’affilée, à savoir le Sénégalais El Hadji Diouf (2001, 2002), l’Ivoirien Yaya Touré (2011, 2012) et le Camerounais Samuel Eto’o (2003, 2004).

La sélection de la Mauritanie a été, de son côté, élue meilleure équipe nationale masculine de l’année, alors que le Nigeria a remporté le titre de meilleure équipe nationale féminine.

(Avec MAP)