Transferts : La cote des Lions de l’Atlas monte en flèche

Valorisé à 241,1 millions d’euros avant le début du Mondial 2022 par le site allemand de référence Transfertmarkt, l’effectif de l’équipe nationale du Maroc devrait largement dépasser ce montant à l’issue de la compétition. Trois joueurs en particulier affolent déjà les compteurs.

Valorisation ne rime pas forcément avec performance. Les Lions de l’Atlas viennent de le prouver, sur le terrain, et de la plus belle des manières, en éliminant l’Espagne et le Portugal, dont les effectifs, composés d’une constellation de stars du ballon rond, sont valorisés respectivement à 877 et 865 millions d’euros.
Les Lions de l’Atlas, qui n’étaient classés qu’à la dix-huitième position en termes de valeur marchande parmi les 32 équipes qualifiées pour la Coupe du monde avant le début de la compétition, avec une valorisation estimée à 241,1 millions d’euros (un montant d’ores et déjà obsolète), ont déjoué tous les pronostics et devraient faire un saut considérable dans ce classement.
C’est que les Lions de l’Atlas ont désormais la cote auprès des plus grands clubs européens, prêts à dépenser des sommes faramineuses pour s’attacher leurs services. Plusieurs d’entre eux devraient voir très rapidement leur valeur marchande grimper en flèche sur le marché des transferts.
C’est le cas de Sofyan Amrabat, l’un des pivots de la sélection marocaine, qui a explosé sa cote, selon la presse italienne.
Actuellement valorisé à 10 millions d’euros par Transfermarkt, Sofyane Amrabat pourrait être transféré de la Fiorentina, club où il évolue depuis janvier 2020, vers un top club européen, pour au moins 40 millions d’euros.
Une somme qui risque de flamber avec les enchères, souligne La Gazetta dello Sport.
Selon le quotidien sportif italien, le milieu de terrain défensif de l’équipe du Maroc est sur les tablettes de Liverpool et Tottenham, ainsi que l’Athletico Madrid.
Yassine Bounou, l’infranchissable gardien de buts des Lions de l’Atlas et du FC Séville, a également la cote. Valorisé à 15 millions d’euros par Transfermarkt avant le Mondial, Bounou, 31 ans, a crevé l’écran par ses arrêts décisifs et sa personnalité hors-norme.
Auteur notamment d’une masterclass contre l’Espagne, en quart de finale, l’ancien portier du Wydad de Casablanca ne devrait pas faire long feu au FC Séville, qui pourrait le céder au prix fort à un grand club de Premier League anglaise. Selon le site espagnol Fichajes.net, le club andalou exigerait jusqu’à 50 millions à tout club désirant recruter le joueur marocain.
Ounahi est un troisième Lion de l’Atlas dont la valeur marchande devrait exploser. Véritable révélation de cette Coupe du monde, le jeune milieu de terrain de 22 ans évoluant à Angers, a suscité l’admiration du désormais ex-sélectionneur de la Roja, Luis Enrique. Il pourrait faire dès cet hiver ses valises pour le prestigieux FC Barcelone, rapporte Mundo Deportivo.
Si aucun chiffre ne filtre quant à la somme demandée pour son transfert, il est certain qu’il dépassera de très loin sa modeste valorisation de 3,5 millions d’euros par Transfermarkt pour atteindre un montant à deux chiffres. Le site allemand ne manque pas d’ailleurs de le souligner dans un récent focus sur le milieu marocain formé à l’Académie Mohammed VI de football : «Nul doute que sa cote devrait nettement augmenter lors de la prochaine mise à jour. Son profil fait partie des plus consultés sur transfermarkt.fr ces dernières heures».
En attendant la concrétisation de ces transferts et la mise à jour des données de Transfermarkt, Achraf Hakimi reste le joueur marocain le mieux valorisé par le site allemand. La star du PSG est valorisée à 65 millions d’euros.
Derrière Hakimi, on retrouve un autre arrière droit, Noussair Mazraoui, et un défenseur central, Nayef Aguerd. Le joueur du Bayern de Munich et celui de West Ham ont des valeurs marchandes respectives estimées à 25 millions d’euros.
Aux quatrième et cinquième rangs des joueurs les mieux valorisés de la sélection nationale, on retrouve deux poids lourds de la sélection : l’ailier de Chelsea Hakim Ziyech (17 millions d’euros) et le gardien du FC Séville Yassine Bono (15 millions d’euros).