Scientifiques maghrébines : Questions à Rachida Tail, Directrice scientifique à L’Oréal Maroc

«Notre souhait est d’augmenter le nombre de bourses».

rachida-tailLa Vie éco : Pourquoi une Direction scientifique à L’Oréal Maroc.

R.T.: La Direction a été créée en 2013 suite à la mise en place de la réglementation de la cosmétique fixant la procédure à suivre pour l’enregistrement des produits importés. Donc, je suis chargée de valider les certificats d’enregistrement valables pour une durée de cinq ans et d’assurer les relations avec les autorités publiques, notamment les ministères de la santé, du commerce et de l’industrie ainsi que les associations professionnelles.

Vous avez dirigé le programme «For Women in Science» durant deux années. Quelle évaluation en faites-vous ?

Oui, effectivement j’ai eu ce privilège. Et je pense que le programme a un apport indéniable pour les chercheurs femmes. Au Maroc, nous n’avons malheureusement pas de statistiques, mais nous savons qu’il y a un grand nombre de femmes dans la recherche scientifique, mais elles abandonnent en cours de route pour des raisons matérielles ou familiales. Et c’est le même cas pour toutes les femmes maghrébines. Le programme «FWIS» apporte un soutien et je pense qu’aujourd’hui, pour ce qui concerne le Maroc, il a gagné en maturité même s’il y a toujours des améliorations à apporter. Nous souhaitons en effet augmenter le nombre de bourses pour l’instant limité par le budget.

Techniquement comment l’octroi des bourses se fait-il ?

Les chercheurs postulent à cette  bourse via la plateforme dédiée au For Women in Science et gérée par la Fondation L’Oréal durant le délai imparti de février à avril. Les dossiers sont étudiés par le jury qui note le travail de recherche selon des critères déterminés. La bourse est de 10 000 euros versée aux lauréates qui doivent présenter une feuille de route précisant l’affectation des diverses dépenses notamment l’acquisition de matériel, les déplacements et la publication des articles relatifs aux conclusions des travaux.