Quand la grand-mère de Karim Benzema réclamait une pension alimentaire de 1 500 euros

Au printemps 2011 éclate en France ce qu’on a appelé l’affaire Karim Benzema, Sa mamie, Yamina Benhattab Haddou, à¢gée de 83 ans, fait à  cette époque une demande auprès du tribunal des affaires familiales de Lyon pour que son petit-fils lui verse 1 500 euros par mois au titre de sa pension alimentaire.

Au printemps 2011 éclate en France ce qu’on a appelé l’affaire Karim Benzema, le richissime footballeur du Real Madrid (un salaire mensuel de 708 000 euros, plus des contrats publicitaires.) Sa mamie, Yamina Benhattab Haddou, âgée de 83 ans, fait à cette époque une demande auprès du tribunal des affaires familiales de Lyon pour que son petit-fils lui verse 1 500 euros par mois au titre de sa pension alimentaire. C’est le branle-bas de combat au sein de la famille.

Certaines de ses tantes appuient la demande de la grand-mère, d’autres prennent parti pour le joueur. L’une d’elles a avoué que Karim n’a jamais lésiné sur les moyens pour aider sa famille, et à la grand-mère en question, ajoute-t-elle, «il payait le loyer depuis 2007». Pour faire court, Benzema assigne toutes ses tantes en justice afin de clarifier la situation sur l’aide à apporter à sa grand-mère, considérant que toutes les tantes doivent contribuer à cette pension alimentaire.

Voyant la tournure, pas très réjouissante, pour la réputation de la famille, qu’a prise cette affaire, la mamie se désiste et reconnaît même que son petit-fils ne l’a jamais laissée dans le besoin. «Quand je suis partie en Algérie où je n’avais pas été depuis 25 ans, c’est Karim qui a tout payé. Je ne veux plus rien lui demander de plus aujourd’hui. Je n’en ai pas besoin», a-t-elle déclaré à la presse française en avril 2012. Affaire close.