Pédophilie au Maroc : Un mois de juin noir…

En 48 heures, trois affaires de pédophilie ont éclaté à  Tétouan en ce mois de juin.

En 48 heures, trois affaires de pédophilie ont éclaté à Tétouan en ce mois de juin, rapportent les médias nationaux.

– Un homme de 59 ans, de nationalité anglaise, enlève une fillette de six ans. Arrêté par la police, il s’est avéré que l’accusé est déjà recherché par Interpol pour plusieurs agressions sexuelles sur des enfants en Europe.

– Le 15 juin a eu lieu l’arrestation d’un autre pédophile dans un autre quartier à Tétouan. La victime, un enfant de 10 ans, a été isolée et violée par son agresseur dans un cybercafé.

– Le lendemain, une fillette de 8 ans a été violée par son beau-père. La mère, munie d’une attestation médicale, dépose plainte. L’affaire est entre les mains de la justice.

– Le 19 juin dernier, la Cour d’appel de Kénitra a condamné à 10 ans de prison pour «agressions sexuelles sur mineur» un homme de 30 ans. Selon la MAP qui rapporte l’information, l’accusé a attiré un écolier de 10 ans dans un lieu fermé d’un quartier populaire, avant de le violer. L’enfant avait dû être hospitalisé.

– La même semaine, toujours à Kénitra, selon la même agence, un autre pédophile a écopé de trois ans et demi de prison et d’une amende de 50 000 DH pour «viol sur mineur, incitation à la débauche et publication d’images pornographiques sur internet».

– Le 9 juin, rapporte l’association TPAME, une fillette de 10 ans, habitant un centre de sourds-muets à Casablanca, est violée par un gardien qui travaille non loin du centre. Il s’avère que l’accusé avait l’habitude de l’emmener dans sa baraque et d’abuser sexuellement d’elle, en échange d’un billet de 20 DH.

– Le 7 mai, un Français de 60 ans a écopé à Casablanca de 12 années de prison et de 60 000 DH d’amende pour plusieurs actes de pédophilie.