Le salaire des travailleurs à  domicile selon la loi

Le salaire des employés de maison est l’un des points qui avait suscité dans le projet de loi initial nombre de critiques.

Le texte prévoyait, en effet, outre le jour de repos hebdomadaire et les congés annuels, un contrat de travail avec un salaire ne devant pas être inférieur à 50% du SMIG. Cette barre a été jugée inacceptable et a suscité le courroux de la société civile et de nombre de députés, en conséquence de quoi elle a été modifiée. Le projet actuel prévoit (article 13) un salaire ne pouvant être inférieur «au salaire minimum légal pratiqué dans les secteurs de l’industrie, du commerce et des professions libérales», mais à la condition que l’employé de maison ne jouit pas aussi d’autres avantages matériels et de nature comme l’alimentation et le logement. Si ces avantages sont prévus dans le contrat du travail, «ils ne doivent pas dépasser 40% du salaire».