Journées portes ouvertes de la Protection civile

La Direction Générale de la Protection Civile a annoncé mardi 26 février 2019 l’organisation des journées « portes ouvertes », au niveau de toutes les unités de Protection Civile du Royaume, les jeudi 28 février et vendredi 1er mars 2019.

Ce rendez-vous annuel, qui se tient dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de protection civile (1-er mars), constitue une occasion d’interaction avec le grand public en lui permettant de rencontrer les professionnels du secteur, de découvrir les missions éminemment humanitaires de la Protection civile et son importance dans la vie quotidienne des populations, et de là s’informer sur les gestes qui sauvent et sur la responsabilité citoyenne, a indiqué la Direction dans un communiqué. La Protection Civile marocaine commémore cet événement sous le signe de l’éducation préventive.

Ainsi, des démonstrations d’interventions de secours, de sauvetage et d’extinction de feux, la présentation d’ateliers de secourisme, l’exposition de la logistique et des équipements utilisés lors de situations d’urgence, seront projetées, précise la même source.
La sensibilisation aux accidents de la vie courante est aussi planifiée notamment par la distribution des plaquettes et prospectus d’information pour inciter les citoyens, dont les enfants, à devenir acteurs de leur propre sécurité, ajoute le communiqué.

« La sécurité des enfants, notre responsabilité » est le thème adopté par l’Organisation Internationale de la Protection Civile pour célébrer sa journée mondiale cette année, rappelle le communiqué. Pour cette année, ils seront au centre des célébrations de la Protection Civile, relève le communiqué, faisant observer qu’afin de leur garantir de vivre dans des sociétés résilientes aux catastrophes, il est d’une commune responsabilité de les initier aux menaces qui les guettent par le biais de l’éducation préventive aux risques qui conduit à l’inculcation d’une véritable culture du risque.

Par ailleurs, il est nécessaire de transmettre aux enfants la bonne attitude par la mise en place d’un plan de communication sur les risques en les y intégrant, sachant qu’un enfant averti contribue impérieusement à la construction d’une population résistante aux dangers, a poursuivi la même source, précisant que cette éducation préventive peut se dérouler dans un cadre formel, l’école en l’occurrence, qui, désormais, représente un lieu d’apprentissage privilégié pour sensibiliser les enfants à la prévention des risques et aux gestes de premiers secours.

Le défi reste idéalement d’intégrer cette thématique dans les projets pédagogiques scolaires, insiste la même source.

Dans un message à cette occasion, le secrétaire général par intérim de l’Organisation internationale de protection civile, Belkacem Elketroussi a affirmé que le rôle des corps de protection civile et de défense civile réside dans le développement des piliers de sensibilisation et d’éducation qui explicitent les fonctions des acteurs de la protection civile, leurs interventions, tout en clarifiant l’ampleur des risque qu’ils prennent pour la sécurité des vies humaines, en particulier des enfants, estimant que des programmes de prévention permanents devraient être mis au point pour sensibiliser davantage le public et réduire le nombre de blessés et de victimes parmi les enfants.

L’Organisation internationale de protection civile mènera des dialogues directs avec ses experts afin de créer de tels programmes dans le but d’inculquer les principes de sécurité et de protection aux enfants par le biais d’activités attirant à la fois leur attention et leurs intérêts, a-t-il assuré, soutenant que face à l’ampleur et à l’intensité des catastrophes naturelles, des guerres et des situations de conflit, les acteurs de la protection civile devraient pouvoir s’adapter à des réalités en constante évolution et contradictoires, notamment « lorsque nous gardons à l’esprit l’univers mondialisé et interdépendant d’aujourd’hui dans lequel nous vivons ».

Il a également exhorté les corps de protection civile, de défense civile de sécurité civile et de gestion des situations d’urgences de lancer et de poursuivre leur travail avec les autorités éducatives et culturelles afin de rehausser le niveau de sensibilisation des enfants face aux risques de toutes sortes et causes afin de les réduire conséquemment.

(Avec MAP)