Indications sur la communauté marocaine de Belgique

Le nombre de Marocains dans les régions de Bruxelles-Capitale et de Wallonie est estimé à  169750 personnes (prise en compte des MRE nés avec la nationalité belge).

Nombre

Circonscription consulaire    Total
Liège                             51 465
Anvers (Antwerpen)        92 475
Bruxelles                      182 839

Total général : 326 779 Marocains immatriculés auprès des postes consulaires marocains.
• 64 000 Marocains sont devenus européens parmi les 783 100 personnes ayant acquis la  nationalité d’un Etat membre de l’UE (Enquête 2011). Ensuite, viennent les Turcs (48 900), les Equatoriens (33 700) et les Indiens (31 700).

Profil démographique

– Le nombre de Marocains dans les régions de Bruxelles-Capitale et de Wallonie est estimé à 169750 personnes (prise en compte des MRE nés avec la nationalité belge).
– 78% des Marocains résident à Bruxelles et 22% en Wallonie.
– 86% des moins de 20 ans ont acquis la nationalité belge par naissance.
– 85% des Marocains nés en Belgique contre 23% nés au Maroc ont moins de 30 ans.
– 43% sont naturalisés belges, 54% sont nés belges et 52% sont marocains pour la tranche des 31-45 ans.
– A Bruxelles : plus de 10% sont des élus locaux.

Motifs de l’immigration

– 71% pour le regroupement familial, 19% pour le travail, 9% pour les études.
– 84% des femmes pour des raisons de regroupement familial contre 54% des hommes qui avancent les raisons de travail ou d’études.
– Accroissement du nombre des étudiants aussi bien chez les hommes (de 6,1% pour les plus de 60 ans à 24% pour les moins de 30 ans) que chez les femmes (de 1,8% à 6,8%).

Origines

– La majorité est née au Maroc (73%).
– La majorité est originaire de Tanger-Tétouan (29%) et de l’Oriental (27%) puis de Casablanca (15%).
– Statut socioprofessionnel.

Formation

– 50% des + de 60 ans ont le niveau primaire ou inférieur.
– 50% des 20-45 ans ont le niveau secondaire et 45% le niveau universitaire.
– Le niveau de formation des femmes est globalement inférieur à celui des hommes.
– Le niveau scolaire des MRE nés belges est moyennement plus élevé que leurs homologues naturalisés ou n’ayant pas obtenu la nationalité belge.

Secteurs d’activités (essentiellement dans le secteur tertiaire)

– 23% Santé et services sociaux, 20% Commerce, 10% Administration publique, 9% Transport, 8% Hôtellerie et restauration, 7% Construction, 5% Services aux entreprises et 4% dans l’Enseignement et la Recherche.
– Les Marocains sont davantage présents dans le commerce et la construction alors que les Belges d’origine marocaine se retrouvent plus dans le secteur de la Santé et des Services sociaux.
– Les femmes marocaines se retrouvent principalement dans les secteurs de la Santé et Services sociaux (37%), le Commerce (17%) et l’Administration publique (11%).
– Les femmes belges d’origine marocaine sont plus présentes dans l’Administration publique alors que les Marocaines travaillent davantage dans l’hôtellerie et la restauration, le travail domestique ou les services aux entreprises.

Professions

– 44% employé ou ouvrier ; 19% homme ou femme au foyer ; 12% sans emploi, 5% cadre supérieur ; 4% retraité, technicien, cadre intermédiaire ou entrepreneur ; 3% dans la profession libérale ou étudiant.
– Une population sous-représentée au sein des catégories socioprofessionnelles les plus qualifiées.
– Le nombre des Marocains sans emploi est plus élevé à Bruxelles (13%) qu’en Wallonie (8%). A Bruxelles : 91% de l’emploi concernent le secteur tertiaire.

Sources : Monographie des MRE de Bruxelles-Capitale et de Wallonie (octobre 2012). Base de données consulaires, Janvier 2014. Rapport statistique et démographique «Migrations et populations issues de l’immigration en Belgique», publié en janvier 2014.