« Evénements d’Al Hoceima » : les recommandations du délégué interministériel aux droits de l’Homme

Au Forum de la MAP, ce jeudi 4 juillet, Ahmed Chawki Benyoub, le délégué interministériel aux droits de l’Homme, a présenté son rapport sur « les événements d’Al Hoceima ». Il a formulé des recommandations sur 7 volets.

Le forum de l’agence MAP a donné la parole, ce jeudi 4 juillet à Rabat, à Ahmed Chawki Benyoub, le délégué interministériel aux droits de l’Homme, pour présenter son rapport « les événements d’Al Hoceima et la protection des droits de l’Homme »

Au cours de sa présentation, Ahmed Chawki Benyoub a précisé aux journalistes présents au siège de la MAP que son travail repose, en particulier, sur les orientations du Souverain, prononcées à l’occasion du 70ème anniversaire de la déclaration des droits de l’Homme.

Voici ses recommandations : 

Le maintien de l’intervention préventive 

Le délégué interministériel aux droits de l’Homme propose au Conseil National des Droits de l’Homme de publier un rapport au sujet de l’état des droits de l’Homme à Al Hoceima et sa région.  Sur le même volet, Ahmed Chawki Benyoub propose de poursuivre  le programme visant les proches des détenus dans le cadre “des événements d’Al Hoceima”. 

Aussi, il a appelé à publier le rapport du CNDH au sujet des événements de 1958-1959, en vue de “dévoiler la vérité”.

La réconciliation avec la mémoire 

Pour ce qui est du second volet des recommandations, Ahmed Chawki Benyoub appelle à mettre en place un programme, dans les plus brefs délais, qui permettra d’appliquer toutes les recommandations de l’instance équité et réconciliation. 

Le modèle de développement d’Al Hoceima 

Quant au volet développement, le délégué interministériel aux droits de l’Homme propose que le Conseil économique, social et environnemental (CESE) réalise une évaluation au sujet de l’effectivité des droits de l’Homme, aussi bien à Al Hoceima que sa région.  

Le rôle du médiateur du Royaume 

Ahmed Chawki Benyoub invite le Royaume à réaliser un inventaire de l’ensemble des conflits, tant effectifs qu’éventuels, entre les citoyens et l’administration, entre autres.  

Le débat public entre experts 

Le délégué propose également au CNDH, à l’Institut des études stratégiques, entre autres, d’inviter des experts marocains dans plusieurs domaines : sciences sociales, religieuses, philosophie, etc., et notamment d’Al Hoceima, pour débattre des événements qu’a connus la ville. 

Protection des droits de l’Homme 

Il a également appelé les autorités, aussi bien à l’échelle centrale que locale, d’examiner les recours au sujet des allégations d’atteinte aux droits de l’homme qui ont été soulevés dans les rapports des acteurs associatifs. 

Les décisions judiciaires  

Le dernier volet des recommandations porte sur la protection des décisions judiciaires. Dans ce sens, Ahmed Chawki Benyoub a appelé à la mise en place d’un programme d’urgence qui aura pour objectifs d’analyser et rendre publiques les décisions judiciaires se rapportant au domaine des droits de l’Homme.

Pour consulter le rapport, cliquez ici