Encore un accident mortel entre un tramway et un cyclomoteur

Véhicules, cyclomoteurs et piétons ne respectent ni la plateforme, ni la priorité, ni la signalisation routière.

Il semble que les usagers des routes casablancaises ne savent pas encore composer avec les nouveaux moyens de transport public. Le 24 mai, un accident mortel est survenu non loin de Place Sraghna à Casablanca, entre un tramway et un motocycliste. Selon RATP Dev Casablanca, «un homme circulant en moto a traversé la plate-forme du tramway entre les stations El Fida et Sraghna alors qu’une rame circulait sur la voie. Malgré le freinage d’urgence opéré par le conducteur du tramway, le motard a percuté la cabine de la rame. L’accident est survenu sur la plate-forme strictement réservée au passage des tramways. Celle-ci ne doit être franchie en aucun cas par les autres usagers de la route, qu’ils soient automobilistes, motocyclistes ou piétons».

Responsabilité collective

Ayant eu lieu sur la plateforme du tramway, cet accident nous rappelle un constat désolant. Véhicules, cyclomoteurs et piétons ne respectent ni la plate-forme, ni la priorité, ni la signalisation routière. Dans la mesure où le réseau du tramway se renforce, les lignes 3 et 4 étant en cours de mise en place, et passent par des artères congestionnées comme l’avenue Mohammed VI, la situation risque de s’aggraver. Les cas d’accidents survenus jusqu’à présent, depuis le lancement du tramway en octobre 2014, concernent des accidents avec des piétons, des voitures, des camions et même des bus. La responsabilité est donc collective.