Elaboration d’un plan conjoint pour améliorer les conditions de détention des personnes souffrant de handicap

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion et le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), ont décidé d’élaborer un plan conjoint visant la mise en place de mécanismes et de procédures à même d’améliorer les conditions de détention des handicapés physiques sensorimoteurs et mentaux.

En relation avec cette décision, qui a été prise sur la base de réunions de coordination et de concertation entre les deux parties, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion a adressé une circulaire à tous les directeurs régionaux et les directeurs des établissements pénitentiaires les exhortant d’accorder l’attention nécessaire à ce sujet et d’adopter toutes les mesures susceptibles de faire bénéficier ces personnes de leurs droits fondamentaux et de répondre à leurs besoins spécifiques conformément à l’esprit de la loi, et selon les ressources disponibles et les objectifs escomptés, indique mardi un communiqué conjoint des deux institutions.

Cette décision a été prise sur la base des dispositions constitutionnelles soulignant la nécessité de « réhabiliter et intégrer dans la vie sociale et civile les handicapés physiques sensorimoteurs et mentaux et faciliter leur jouissance des droits et libertés reconnus à tous », ajoute le communiqué.

Et de souligner que cette décision intervient également sur la base des engagements internationaux du Royaume et son adhésion totale et volontariste au système international des droits de l’Homme, ainsi que sur la base de la coopération continue entre la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion et le CNDH et leur conviction quant à la nécessité de veiller à améliorer les conditions de détention de cette catégorie de pensionnaires et lui permettre de bénéficier de ses droits fondamentaux et des prestations qui lui sont dues, et de fournir les garanties nécessaires à la consécration de ces droits et prestations.