Démantèlement d’une cellule terroriste dans la région d’El Haouz

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé, mardi, une cellule terroriste composée de quatre extrémistes affiliés à  » Daech « , âgés de 25 à 40 ans et s’activant dans la région d’El Haouz, près de Marrakech.

Cette opération sécuritaire, qui s’inscrit dans le cadre de la filature des éléments extrémistes porteurs de projets terroristes, a permis la découverte d’une ferme dans la commune d’Ourika appartenant à la famille de l’un des membres de cette cellule, où ont été saisis des résidus de produits chimiques, de liquides suspects et du matériel utilisés dans la fabrication d’explosifs et qui seront soumis à l’expertise par les services compétents, ainsi que d’équipements électroniques, des armes blanches, des jumelles, des sommes d’argent et une moto, indique le BCIJ dans un communiqué.

Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que le chef de cette cellule terroriste a procédé au recrutement et à l’encadrement des membres de son groupe et tissé des liens suspects avec des éléments s’activant à l’étranger en vue de planifier et de préparer des opérations terroristes dangereuses au Maroc à travers l’utilisation d’engins explosifs suivant l’agenda destructeur de  » Daech « , ajoute la même source.

Les mis en cause seront déférés devant la justice à l’issue de l’enquête, conclut le communiqué.