De nouvelles procédures à l’aéroport Mohammed V

Un gouverneur est nommé, des guichets pour les passeports marocains et les fiches d’embarquement abolies. Ces mesures vont dans le sens de la fluidité du trafic.

Depuis dimanche 15 septembre, l’ONDA a mis en service un nouvel espace de contrôle des passeports à l’arrivée, à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, exclusivement dédié aux détenteurs de passeports marocains, une mise en service concomitante à la dispense des voyageurs de remplir les fiches d’embarquement et de débarquement dans tous les aéroports du Royaume. Cette nouvelle mesure, qui survient quelques jours après la nomination de Mohamed Zhar en tant que gouverneur de l’aéroport international Mohammed V, suscite énormément de questionnements. Est-elle capable de remédier au grand capharnaüm qu’est devenue la première vitrine du pays ? La situation est-elle devenue tellement catastrophique qu’elle nécessite l’intervention du ministère de l’intérieur ?

Pour cette deuxième question, il est plutôt raisonnable de répondre par l’affirmative. Par contre, pour la première, le temps nous le dira. Les défaillances sont nombreuses et vont du retard très fréquent jusqu’à la perte des bagages, en passant par le temps d’attente exagéré et injustifié. En tout cas, la nouvelle zone est dotée d’une superficie de 1200 m², de vingt guichets dont deux dédiés aux diplomates et deux autres aux passages fast track. Un dispositif d’agents d’orientation ainsi qu’une nouvelle signalétique ont aussi été mis en place afin de faciliter l’orientation et l’information des passagers. Pourvu que sa mise en place soit accompagnée par moins d’incivisme et plus de discipline de la part des passagers locaux.