CNDP : une plateforme pour la protection de la vie privée numérique des enfants

Lors de la célébration de la journée mondiale de la protection des données à caractère personnel, ce lundi 28 janvier à Fès , la Commission Nationale de Contrôle de Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP) a présenté un projet de plateforme digitale dédiée à la protection de la vie privée numérique des enfants et adolescents.

Pour célébrer la journée mondiale de la protection des données à caractère personnel, la CNDP a présenté, ce lundi 2018 janvier à Fès, le projet d’une plateforme digitale dédiée à la protection de la vie privée numérique des enfants et adolescents.

Conçue par la CNDP et financée par l’agence de la coopération internationale allemande GIZ-Maroc, cette plateforme a pour objet de prévenir contre les risques qu’encourent les enfants et les adolescents quant à leur privée numérique. Exemples: « Qualité des rapports sociaux, cyber-harcèlement, surconsommation des réseaux sociaux et, de manière particulière, tous les jeux qui mettent en avant des challenges  ( exemple: la baleine bleue) ou exposent des images à caractère pornographique et de violence », a énuméré Rachid Haddouchane, chef du département des systèmes d’informations de la CNDP.

Ces risques ne sont pas propres au contexte Marocain. « En 2017, la FBI a averti les parents sur les risques des jeux connectés, qui profitent des failles de sécurité pour s’introduire dans la vie des enfants et des adolescents » a-t-il précisé devant une audience d’experts dans le domaine de la protection des données à caractère personnel.

Citant des chiffres de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), le responsable SI de la CNDP a précisé que 65% des enfants accèdent en totale liberté à Internet avant l’âge de 15 ans et que peu de parents utilisent les outils de contrôle pour assurer le suivi de ce qu’y font leurs enfants. De plus, 28% de ces derniers manquent de compétences nécessaires pour assimiler assurer le suivi de leurs enfants sur la toile.

DGSN partenaire de la plateforme

Ce projet que la CNDP a conçu vise donc à protéger les vie privé d’une tranche de le population « vulnérable » aux dangers d’Internet et des réseaux sociaux. C’est pourquoi « nous voulons faire participer les enfants dans la création du contenu figurant sur la plateforme », a indiqué M.Haddouchane.

Leur contribution  se fera dans le cadre d’ateliers artistiques ainsi qu’à travers la mise à disposition d’outils permettant de cibler les enfants encourant des dangers en matière de données à caractère personnel.

« Le succès de cette plateforme dépend de l’implication des acteurs : comité de pilotage, comité de veille et recensement ainsi que de l’interactivité et la contribution des enfants et des adolescents dans la plateforme », a précisé ce responsable au sein de la CNDP.

Ce projet de plateforme connait également, dans le cadre de partenariats, la participation de trois autres départements : le ministère de l’éducation nationale, le ministère de la solidarité de la femme, de la famille et de développement social ainsi que la direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Des ateliers techniques et artistiques ont eu lieu avec la participations d’experts dans le domaine de la vie privée numérique. En effet, le CNDP a organisé trois matinées de sensibilisation : à Fès, Casablanca et Marrakech. Ces trois activités ont connu la participation de 200 enfants, de 6 à 24 ans, dont 50% de filles. Un concours a été également organisé pour la conception du logo de la plateforme. 17 contributions ont été en compétition pour un prix de 10.000 DH.

Puisque la problématique est universelle, le chef du département de systèmes d’informations n’a pas caché la volonté de la CNDP de nouer des coopérations à l’échelle internationale, notamment en Afrique.