Casablanca : 4% des passagers du tramway sont des fraudeurs

Les bus ne sont pas épargnés : environ 6% de leurs passagers ne paient pas.

En dépit des caméras et des gardes présents dans chaque station, ils sont encore nombreux à s’offrir un voyage gratuit en tramway dans la ville blanche.

En parcourant les résultats de l’enquête sur la mobilité à Casablanca, rendus publics récemment par Casa Transports, on trouve que 4% des 22960 personnes interrogées ont déclaré prendre le tramway sans titre de transport.

Les bus n’échappent pas à cette habitude condamnable : environ 6% de leurs passagers préfèrent ne pas en acquérir les tickets.

Dans le détail, la population dépendante de ces deux moyens de transport est majoritairement jeune (40% des usagers du tramway ont entre 21 et 30 ans, et les ¾ de ceux du bus ont entre 21 et 40 ans). Quand à son revenu moyen mensuel, il est pour la plupart en dessous de 7000 dhs (73% des usagers du tramway et 84% de ceux du bus).

Toutefois, le taux de rabattement est faible (3% empruntent un autre moyen de transport après le tramway et 4% après le bus). Si l’efficacité de leur réseaux est ainsi prouvée, l’image qu’entretient les casablancais du bus et du tramway est diamétralement opposée.

Des 7,8 millions de déplacements effectués chaque jour par les casablancais, 1.016.000 se font dans les transports en commun, résume l’étude. Le temps moyen par trajet dans ces derniers est de 40 minutes (attente incluse), et la distance moyenne parcourue est de 7,5 km.

 

²