Aïd Al Adha : Electroménager, L’Aid est une bonne occasion pour doper les ventes

Bien que cette année l’Aid coincide avec la rentrée scolaire, les ventes devraient bien se porter. Certains saisissent cette occasion pour mettre en avant l’ensemble des produits de la marque.

Aid Al Adha reste la bonne occasion pour s’équiper ou rénover ses appareils électroménagers, ou du moins ceux qui se rapportent directement à l’évènement, dont le réfrigérateur et le congélateur notamment. Sauf que cette année l’Aid revêt un caractère particulier car il intervient en même temps que la rentrée scolaire. Ce qui occasionne nombre de dépenses. Et vraisemblablement, les ménages lèvent légèrement le pied sur l’achat d’appareils électroménagers au profit des dépenses engendrées par l’Aid, mais aussi au profit des fournitures scolaires et des frais de la rentrée élevés en début d’année. Patrick Soumet, DG chez Candy Hoover Maroc, conforte justement ces propos : «Avant, Aid Al Adha représentait le plus gros «pic» de vente absolu en valeur de l’année». Chez Siera, le même constat vaut. Asmae Bennis, directrice marketing du groupe, fait remarquer : «Il n’y a pas beaucoup de mouvements en cette période dans les grandes villes. Le départ en vacances a influencé l’engouement que nous avions l’habitude de voir». Elle tempère toutefois : «Depuis quelques jours, nous remarquons plus d’intérêt et nous nous attendons à davantage d’engouement dans les jours à venir». Et d’ajouter : «L’Aid reste généralement une saison forte de ventes, cette période génère des revenus plus importants que le reste de l’année». Pour sa part, M.Soumet reste confiant : «Même si le mouton se bat avec la rentrée des classes, les ventes de l’Aid représenteraient le gros du chiffre d’affaires».  Cela reste l’avis aussi d’Abdelmajid Labbakh, key accout manager chez Whirlpool: «L’Aid a glissé de 15 jours par rapport à 2015. La haute saison prend donc fin le 15 septembre au lieu du 30 et, du coup,  la tendance est légèrement déréglée. Mais elle devra se maintenir».

En tout cas, cette période reste porteuse pour la vente de certains types d’appareils électroménagers, comme les congélateurs et les réfrigérateurs, déclare-t-on aussi bien auprès de Whirlpool, de Candy que de Siera. Chez la 1ère marque, le congélateur reste le produit phare des ventes en volume, en plus de la cuisinière, du four, des plaques de cuisson… Pour la 2e marque, ce sont les congélateurs «coffres» de capacité de 200 litres environ et les réfrigérateurs de 300 à 400 litres qui sont le plus demandés, à côté des appareils de cuisson. Idem pour la dernière qui affiche une bonne tenue des ventes de ces mêmes produits, à côté du grill électrique, de cuisinières, de fours et de barbecues. Mais pas seulement cela, notre source assure que tous les articles ont toutes les chances de se vendre en cette période et même mieux que sur le reste de l’année. En effet, ils sont plusieurs à profiter de cette occasion pour justement mettre en avant l’ensemble des appareils et non seulement ceux liés à l’évènement. Pour cela, ils concèdent des remises, pratiquent des prix avantageux, offrent un produit gratuit dès l’achat d’un autre, ou même scellent des accords avec les sociétés de financement qui offrent des prêts à taux zéro.  Ce qui épargne le client potentiel de se déplacer auprès de son établissement de crédit et lui évite aussi les va-et-vient. Il faut dire que les clients sont toujours à la recherche de nouveautés, de ce qui fait la particularité d’une marque par rapport à une autre. D’ailleurs, ces dernières années, M. Soumet remarque que la tendance s’oriente vers les produits de couleur Silver ou Inox. Parallèlement, les cuisinières classiques essayent de maintenir leur position face aux encastrables.

De même,  les machines à laver semi automatiques en plastique ont tendance à diminuer au profit des machines à laver automatiques frontales. Côté froid, c’est la technologie «no frost» qui prend des parts de marché sur la technologie froid «statique» pourtant moins chère. Par ailleurs, avec l’augmentation du prix du m2 en zone urbaine, les acquéreurs potentiels des machines à laver demandent plus de capacités de lavage (7, 8 ou 9 kg) dans un espace de plus en plus petit (40 cm de profondeur au lieu de 60 cm). C’est en somme une évolution vers plus de confort et de rationalité ; mais le facteur prix reste le seul déterminant de l’acquisition de tel ou tel produit. Une évolution des choix est à constater également au niveau des congélateurs. M.Labbakh souligne que les consommateurs orientent progressivement leurs choix vers les congélateurs verticaux au lieu des coffres. «Ils prennent moins de places et permettent une meilleure organisation», explique-t-il.

En tout état de cause, le chiffre d’affaires lié à l’Aid constitue le gros des revenus annuels. Alors qu’il représente le double d’un mois normal chez Candy, il représente au moins 35% des ventes annuelles chez Siera. Il était de 40% du chiffre d’affaires annuel de 2015 pendant les mois de la haute saison (juillet, août, septembre) et cette tendance devrait se maintenir.