Abdelaziz Benzakour : «Les moyens que nous avons déployés vont accroître l’efficience de nos interventions»

Vous vous apprêtez à  lancer une campagne de communication, est-ce pour mieux vous faire connaître ?

La Vie éco : Vous vous apprêtez à lancer une campagne de communication, est-ce pour mieux vous faire connaître ?

En effet, une vaste campagne de communication sera prochainement lancée à l’intention des usagers, de l’Administration et de l’opinion publique en général, et ce, à l’échelle nationale dans un premier temps.
Elle sera suivie de rencontres au niveau des délégations régionales dont dispose actuellement l’institution, en attendant la possibilité de créer d’autres délégations, après l’adoption par le Parlement de la loi organique relative à la Régionalisation avancée. En parallèle, et pour augmenter l’efficience des services de l’institution, il sera procédé dans les meilleurs délais possibles à une refonte de tout son système informatique, à la création d’un nouveau site qui lui sera propre et au redéploiement de son personnel. Je précise, d’ailleurs, qu’un projet de statut du personnel est en cours d’élaboration, de même qu’un projet d’organisation financière et comptable. Bien entendu, maintenant que le règlement intérieur à été publié au Bulletin officiel, toutes les dispositions pertinentes seront mises en œuvre, notamment en vue de permettre à l’institution de jouer pleinement son rôle de médiateur, pour régler, dans les meilleurs délais et conditions possibles, les différends entre les usagers et l’Administration.

Que faites-vous des plaintes que vous recevez ?

Pour ce qui est des plaintes entrant dans le champ de compétence de l’institution, leur traitement, après étude préliminaire portant sur les conditions de leur recevabilité, exige de les transmettre à l’administration concernée pour nous communiquer, dans les meilleurs délais, sa position. Au vu de la réponse reçue, nous demandons -s’il y a lieu- aux plaignants leurs commentaires éventuels sur ces réponses.
Après un nouvel examen des éléments du dossier (sauf nécessité d’inviter l’Administration à justifier davantage sa position, ou nécessité pour l’institution de procéder à d’autres investigations) et au vu des dispositions légales régissant la matière, et le cas échéant, à la lumière des principes de justice et d’équité, nous faisons à l’administration des propositions ou des recommandations, en l’invitant à nous faire connaître, dans un délai déterminé, les mesures prises pour la mise en œuvre de ces propositions ou recommandations.

Quel est le profil des gens qui sollicitent votre médiation ?

De par la nature des diverses affaires et plaintes que nous traitons, on peut déduire quels profils de personnes ont généralement recours à l’institution. Il s’agit, en effet, de fonctionnaires, qui, en majorité, sont en quête de régularisation de leur situation administrative individuelle, de propriétaires ayant fait l’objet de mesures d’expropriation non conformes aux procédures légales, ou ont été victimes de voie de fait de la part de certaines administrations, de toutes catégories de personnes physiques ou morales qui n’ont pas pu faire exécuter des décisions judiciaires rendues en leur faveur à l’encontre de l’Administration, etc.

Jusqu’à quel point le médiateur est-il utile et efficace, finalement ?

Je pense et, vous en conviendrez, que les moyens que nous avons déployés (audit, formation, informatisation, campagne de communication…) devraient accroître l’efficience des interventions de l’institution, ce qui implique bien entendu une rapide réactivité de l’administration et une pleine et entière coopération de sa part.
Je pense, compte tenu des impératifs de progrès et de développement de notre pays (ce qui passe, à l’évidence, par un changement fondamental des mentalités, de la part à la fois de l’Administration et des usagers, dans un sursaut patriotique à la hauteur de nos traditions et de nos légitimes ambitions), que les actions de l’institution ne sauraient ne pas trouver d’écho favorable aux nécessités du respect permanent des règles de droit et des principes de justice et d’équité.