54% des enfants qui travaillent au Maroc ont dû quitter l’école pour diverses raisons

Le rapport du HCP publié en juin dernier à  l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants mentionne que ce travail concerne plus de 98 122 ménages.

Le rapport du HCP publié en juin dernier à l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants mentionne que ce travail concerne plus de 98 122 ménages. S’il notait que seulement 123 000 enfants entre 7 et 15 ans travaillaient encore en 2011 (alors qu’ils étaient presque 600 000 en 1999), il a omis de mentionner les raisons à l’origine de cette baisse. Mais le rapport est disert quant à l’origine sociale de cette catégorie et sur les raisons qui l’a conduite à quitter l’école. Ainsi, c’est à la campagne que les enfants en âge de scolarité travaillent en plus grand nombre : 113 000 contre 10 000 dans les villes. Ils sont dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche (94%). Ceux qui travaillent en ville sont surtout dans les secteurs des services (54%), de l’industrie et l’artisanat (26,5%). Ils y travaillent souvent en tant qu’apprentis, et plus de 26% sont dans le domaine de l’aide familiale. Par sexe, 6 enfants sur 10 qui travaillent sont des garçons. Sur le plan scolaire, 54% de ces enfants ont dû quitter l’école et 21% n’ont jamais mis les pieds à l’école. Les raisons de cette non- scolarisation ? Le rapport du HCP cite, entre autres, le manque d’argent pour acheter les fournitures scolaires et les frais de scolarité, l’éloignement de l’école du lieu de résidence et la pauvreté : l’enfant travaille pour soutenir matériellement sa famille.

A lire aussi :

Les mesures légales prévues pour lutter contre le travail des enfants au Maroc

123 000, 1,5 million… Combien y a-t-il d’enfants qui travaillent au Maroc ?