Risques de la chaleur chez les personnes à¢gées

En cas de maux de tête, de sensation de faiblesse, de vertige ou d’impression de fièvre, toute personne à¢gée doit se mettre à  l’ombre, boire de l’eau…

Les personnes âgées présentent fréquemment des troubles de la sudation qui entraînent une sécheresse cutanée anormale. Dans un environnement chaud et sec, elles produisent moins de sueur que les plus jeunes. Les personnes âgées ont donc une difficulté plus importante à s’adapter aux élévations soudaines de températures, précise le Dr Mustapha Oudrhiri, président de l’Association de gérontologie espoir (AGE). De la même manière, il leur faut plus de temps que la moyenne pour récupérer leur température de base. Pour abaisser la température des lieux, pensez à ouvrir les fenêtres et persiennes pendant la nuit, pour refroidir la maison et croisez les volets la journée, pour garder la fraîcheur. L’utilisation d’appareils de climatisation et de ventilation est une mesure efficace pour abaisser la température ambiante. Il faut cependant s’assurer que la température recherchée ne soit pas trop basse. Un bon compromis, quand il fait très chaud: rechercher une température de 5°C inférieure à la température extérieure. Pour abaisser la température corporelle, trouvez des endroits où l’air est frais ou climatisé, tels les parcs, les jardins ou les centres commerciaux. Les personnes âgées doivent mettre à profit le moment de la sieste pour reposer l’organisme dans un milieu frais, assombri et aéré, tout en restreignant le temps passé à l’extérieur quand la température est extrêmement élevée. Il faut éviter de faire des efforts physiques excessifs pendant les périodes de grande chaleur, car l’activité physique élève la production de chaleur. Par ailleurs, il est conseillé de boire des boissons fraîches et consommer plus d’aliments froids, puisque le mécanisme de sudation fonctionne moins bien, par temps chaud. Le port de vêtements blancs ou de couleur claire, confectionnés dans des tissus légers comme le coton, sont préférables, car ce tissu permet à la peau de mieux respirer. Le port d’un chapeau ou d’une casquette permettra de protéger le crâne qui est une zone fortement exposée. Les personnes âgées fabriquent moins de sueur que les plus jeunes, il vous faut donc trouver une alternative par une humidification permanente de la peau, en mouillant  le visage, le cou, les jambes et l’avant-bras soit avec un linge humide, soit avec un vaporisateur d’eau tout en facilitant l’évaporation de l’eau avec un éventail ou un petit ventilateur. Il ne faut pas hésiter à renouveler l’opération régulièrement. Certains médicaments favorisent la déshydratation, notamment lors de  traitements au long cours, ou il est indispensable de prendre des précautions particulières. Ainsi, la prise de médicaments diurétiques (traitement de l’hypertension artérielle) peut aggraver la déshydratation. Certains médicaments peuvent être à l’origine d’hyperthermie, comme les neuroleptiques. D’autres médicaments diminuent la déperdition de chaleur comme les atropiniques. Les médecins gériatres conseillent qu’en cas de maux de tête, de sensation de faiblesse, de vertige ou d’impression de fièvre, toute personne âgée doit se mettre à l’ombre, boire de l’eau, vaporisez son corps et passez les mains et les bras sous l’eau fraîche. Si malgré tous ces gestes les symptômes persistent ou qu’une fièvre supérieure à 38°C persiste, il est impératif d’appeler un médecin.