Prévention des allergies alimentaires chez l’enfant, quoi de neuf ?

Les nouveautés en matière d’urgences chirurgicales abdominales chez le nouveau-né, les maladies ophtalmologiques, l’allergie alimentaire et les pathologies pulmonaires liées à  la prématurité.

La Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat accueillera, les 16, 17 et 18 octobre, le XIIIe congrès national de néonatalogie et de nutrition. Les urgences chirurgicales abdominales chez le nouveau-né, les maladies ophtalmologiques chez les nouveaux-nés, les nourrissons et les enfants, l’allergie alimentaire et les pathologies pulmonaires liées à la prématurité, sont les 4 grands axes de cette XIIIe édition de formation continue, indique le Pr Naima Bouazzaoui, présidente de la Société marocaine de néonatologie (SMN). Les occlusions néonatales hautes et basses, les urgences pariétales abdominales, la place de la radiologie et la prise en charge en unités de soins intensifs des urgences chirurgicales abdominales néonatales sont les principaux thèmes explorés lors de la session sur les urgences chirurgicales abdominales chez le nouveau-né. Les strabismes de l’enfant, les pathologies de l’œil secondaires à une embryofœtopathie, la rétinopathie des prématurés, les tumeurs oculaires et les différentes causes de cécité de l’enfant seront développés par d’éminents spécialistes marocains, français et canadiens. En matière de nutrition, cette XIIIe édition de la SMN s’attaquera à la nutrition infantile et les différentes allergies alimentaires, à la promotion de l’allaitement maternel tout en assurant une bonne santé de la mère et une croissance normale de l’enfant. Mais la conférence tant attendue par les pédiatres marocains est celle sur les différentes possibilités offertes aujourd’hui pour la prévention des allergies alimentaires chez l’enfant. L’apport de la corticothérapie anténatale en obstétrique, la présentation de deux expériences,  celle du service de pédiatrie V du Centre national de référence en néonatalogie et en nutrition du CHU Ibn Sina de Rabat en matière de pathologie pulmonaire et prématurité et celle du service de néonatalogie et de réanimation néonatale du CHU Hassan II de Fès, sur la prise en charge de la détresse respiratoire  chez le prématuré, ainsi que les nouveautés thérapeutiques dans la maladie des membranes hyalines, sont les autres moments forts de cette rencontre scientifique sur la néonatalogie.